adow

Série – A Discovery of Witches
Produite par Bad Wolf & Sky Productions
Saison 1 Terminée / Saison 2 à Venir

Aujourd’hui, nous partons à la découverte de la série britannique « A Discovery of Witches » ! Elle a été diffusé à partir de septembre 2018 sur Sky One. C’est l’adaptation des romans de Deborah Harkness, qui est une trilogie, premier roman que j’avais pu lire auparavant, mais dont je n’avais plus aucun souvenir, donc j’ai vraiment regardé la série avec un regard neuf sur l’histoire. La série se regarde très facilement car elle ne comporte que 8 épisodes !

Ici déjà, un casting assez varié et talentueux. En ligne de mire, Matthew Goode (The Crown, Downton Abbey) en Matthew Clairmont que je ne pouvais pas louper. Et la belle découverte de Teresa Palmer en Diana Bishop. Pour le reste je suis assez ravie, surtout que cette série regroupe plusieurs acteurs déjà vus dans d’autres séries que j’ai apprécié : Louise Brealey (Sherlock), Edward Bluemel (The Halcyon), Aisling Loftus (Mr Selfridge), Gregg Chillin (Da Vinci’s Demons) et Trystan Gravelle (Mr Selfridge).

Pour ma part, c’est le style de série que j’aime beaucoup. Une héroïne cultivée et déterminée, du surnaturel, l’Angleterre (cela se déroule dans la belle ville d’Oxford notamment), et un univers bien à lui. Il y a de belles images tournées, qui mettent bien en valeur les lieux, cette ville, plongée entre ancien et moderne, surtout avec les beaux bâtiments qu’on peut trouver dans la ville, et son université qu’on ne présente plus.
L’atmosphère de la série est particulière également, les costumes ne sont pas clairement connotés d’une époque, on a l’impression que l’intrigue a son propre espace temps.

La trame générale de l’histoire met du temps à se mettre en place car elle est complexe, entre la magie, le monde magique, les familles, etc… on peut vite s’y perdre, mais j’ai facilement adhéré. Surtout que dès que Diana touche au fameux livre, toutes les créatures se révèlent petit à petit, dévoilant un univers assez large et bien construit.

adow1

J’ai surtout beaucoup accroché avec le couple principal, Matthew – Diana, qui est une belle romance ! Diana semble très solitaire, mais surtout une sorcière qui ne veut pas utiliser sa magie, mais pourquoi ? De là vient tout le mystère, surtout qu’elle a l’air puissante, alors on cherche à comprendre, comme Matthew. Il va surtout cherché à la protéger et ca va évoluer petit à petit…
Et j’aime beaucoup le fait que les femmes de cette série ont la part belle, et ce sont surtout des femmes fortes et indépendantes, comme la mère de Matthew, ou même les tantes de Diana, très beau couple LGBT intégré soit dit en passant.

La série gagnerait à être plus longue car pas mal de personnages secondaires ont une histoire intéressante, qui pourrait apporter une vraie plus value à la série, le personnage de Gillian, ou même Peter Knox par exemple. Comme la série est courte, ils sont assez survolés ce qui est vraiment dommage. Et aussi, quelque chose que j’ai regretté, et qui peut être évoluera aussi, c’est le peu de « magie » présente dans ces épisodes. C’est bien travaillé, mais ca m’a laissé sur ma faim, j’en attendais un peu plus ! Surtout que c’est une grosse partie de l’univers, qui est assez riche pour se permettre de l’exploiter à fond.

Pour moi, une série à regarder si vous êtes friands de magie, d’univers fantastique, le tout plongé dans une belle ville historique d’Angleterre. Je me suis d’ailleurs replongée dans les romans en attendant la saison 2…