les-soeurs-talbot-tome-2-le-colosse-venu-d-ecosse-1051920

« — Vous êtes… aussi belle qu’une reine d’Écosse. »

Auteur : Sarah MacLean

Editions : J’ai Lu pour Elle
Collection : Aventures & Passions

Résumé :

Alec Stuart, duc de Warnick, déteste Londres où sa taille herculéenne et ses manières peu raffinées détonnent au sein de la bonne société – qui l’a surnommé le Duc dégénéré.
Il est donc furieux de quitter sa chère Écosse pour récupérer une pupille dont il ignorait l’existence.
La petite sotte s’est laissé compromettre par un artiste !
Alec a déjà une solution expéditive pour régler le problème : il va marier cette Lily au plus vite, et peu importe à qui. Mais ça, c’est ce qu’il pensait avant de se retrouver face à cette rousse incendiaire, qui mérite bien son titre de « plus belle femme d’Angleterre »…

Mon Avis :

Ma chronique du tome 1 : L’inoubliable voyage de Sophie

J’avais littéralement adoré le premier tome sur les soeurs, qui relatait l’aventure de Sophie.
Ici, pas d’aventure d’une soeur, mais l’histoire du meilleur ami de King, le nouveau mari de Sophie, Alec.
Il y avait quand même la présence des soeurs qui prennent l’héroïne, Lily, sous leur aile. A l’aube d’une scandale qui de mieux que les Fatales S pour l’aider et la coacher.

Ici, deux opposés. Lily, la jeune femme, candide et amoureuse, qu’on dit la plus belle femme d’Angleterre, emportée dans un scandale à venir suite à la révélation future d’un prochain « chef d’oeuvre » de Derek Hawkins à l’égo absolument démesuré !
Alec ici, nouveau duc, apprend la nouvelle et essaye de sauver tant bien que mal sa pupille du scandale qui arrive. La tâche est rude.

De plus que les deux personnages principaux n’ont rien de commun. Alec est bien bâti, grand, écossais, avec une réputation de brute, d’invisible, passant sa vie en Ecosse où il se sent beaucoup mieux. Lily est invisible, seulement connue pour sa beauté, sans amis, sans famille, sans rien. La rencontre est épineuse, et les deux ont pas mal d’atomes crochus.

La plume de Sarah MacLean m’a une fois de plus emportée. J’ai par contre trouvé quelques longueurs vers la fin du récit qui n’était pas nécessaire, mais j’ai aimé que pour une fois, la personne la plus indécise, et meurtrie, soit l’homme. C’est un point de vue différent et intéressant ! Une lecture simple et rapide, avec des odeurs d’Ecosse, qui m’ont bien plu je l’avoue !

Je vais rapidement me plonger dans le tome 3 pour aller retrouver les Fatales S !

Publicités