vanityfair

Série – Vanity Fair (2018)
Produite par Mammoth Screen
Mini-série terminée

Pour tout vous dire, je ne connais pas l’histoire d’origine de cette série, ou enfin très rapidement, de par ma rapide connaissance des autres adaptations qui ont été faites et que je n’ai pas vu. J’ai croisé la publicité pour le début de cette mini série à la télé durant mon road trip anglais, et mon regard a tout de suite capté celui de Tom Bateman, qui joue ici Rawdon Crawley.

Ici, nous avons une mini série historique de 7 épisodes qui traitent de la vie de Becky Sharp, une orpheline qui vit dans un pensionnat pour filles qui décide de changer de vie et d’atteindre un niveau de vie plus élevé que le sien. Chose compliquée, mais Becky est prête à tout pour y arriver.

Elle joue de TOUS ses atouts, les moindres contacts qu’elle peut se faire, elle joue surtout de son charme et de son charisme qui vont lui apporter le bon… comme le pire. Ici on la voit jouer avec ses relations pour essayer d’obtenir ce qu’elle souhaite, et rien à dire, elle a plus d’un tour dans son sac ! Par ailleurs, Olivia Cooke, qui incarne Becky, le fait à la perfection ! Tantôt la jeune fille éplorée, la femme séduisante, et j’en passe, elle est l’héroïne de la série et chaque personnage lui gravite autour !

vanityfair1

J’ai adoré les personnages secondaires, Amelia (Claudia Jessie) sa précieuse meilleure amie qui va passer par toutes les émotions. Rawdon, le pauvre fou qui va se lier avec Becky mais on ne saura jamais si elle l’aimait vraiment ou non ? William Dobbin (Johnny Flynn) que j’ai aimé pour sa droiture et sa loyauté. Sans oublier bien sur, la magnifique Frances de la Tour, qui joue ici Miss Matilda Crawley, personnage très décalé, et drôle ! Elle est incroyable !

J’ai été surprise par la qualité visuelle de la série. C’est très travaillé par la recherche des décors, costumes,.. Nous sommes d’office plongés dans le Londres de l’époque, on y retrouve d’ailleurs son atmosphère romantique, voir même poétique, ou qui pourrait donner lieu à un tableau, ce qui montre que leur travail a été bien fait.

La chose qui m’a surprise également – spoilers – c’est la fin.
Je pensais que ca allait se finir bien au moins pour un personnage enfin un couple et on voit que non finalement, c’est une fin mitigée, des amitiés sont de nouveau actuelles, un couple termine enfin ensemble, mais bon, rien n’a fini comme prévu, Becky n’a pas réussi à s’élever, et ils ne sont pas heureux.

C’est une chouette série à regarder, qui se regarde assez rapidement, vu qu’il y a peu d’épisodes, que les amoureux d’histoire devraient apprécier !

Publicités