persuasion

Film – Persuasion (2022)
Vu en VOST le 15 Juillet 2022
Netflix

Ce n’est définitivement pas un secret que Persuasion est l’une de mes œuvres préférées de Jane Austen avec Orgueil et Préjugés. Je suis toujours un peu sceptique quand on me parle de reboot et autres interprétations en général. On s’est tellement habitués à nos versions préférées que c’est dur de leur laisser une chance et une place. Puis il faut le dire, tous ne sont pas réussis…

Quand Netflix a communiqué autour de cette nouvelle version de Persuasion j’ai vite grincé des dents… Histoire de surfer encore plus sur la vague Bridgerton et leurs ajouts d’anachronismes mais qui utilise ce procédé à fond.

Synopsis :

Persuasion est l’adaptation du roman éponyme de Jane Austen, publié à titre posthume en 1818, qui raconte l’histoire d’Anne Elliot et du capitaine Wentworth.

Ne pouvant plus faire face à ses dettes, Sir Elliot se voit contraint de louer son domaine, Kellynch Hall, à l’amiral Croft. Il part à Bath avec sa fille aînée, Elizabeth, pour y mener grand train à moins de frais. Anne reste à Uppercross, chez sa plus jeune sœur, Mary, égoïste et hypocondriaque, mariée à Charles Musgrove. Mais elle appréhende la venue imminente du frère de Mrs Croft, le capitaine Wentworth, son amour de jeunesse, auquel elle s’est laissée persuader de renoncer huit ans plus tôt par son amie Lady Russell.

De base, le casting annoncé pour cette nouvelle adaptation avait de quoi attirer du monde.
Dakota Johnson en Anne Elliot avait de quoi rameuter les foules même si le reste n’a rien à envier (Cosmo Jarvis en Capitaine Frédérick Wentworth, Henry Golding en Mr William Elliot, Edward Bluemel,…). Elle m’aura surprise par son jeu, très naturel avec une pointe d’humour. Cosmo Jarvis campe ici un capitaine convainquant quoique en retrait ! Je les aient tous trouvés bons, rien à redire.

bd5b65f948

Malheureusement, peu importe l’adaptation ce que je cherche surtout c’est une alchimie, une tension qui augmente au fur et à mesure du récit entre nos héros. Vous savez, ces jeux de regards, ces mains qui s’attardent et se touchent, ce désir sourd mais présent,… Je l’ai retrouvé légèrement mais plus en fin de film, j’en aurais voulu beaucoup plus ! Une vraie romance Jane Austen quoi…
Le personnage de William Elliot est pas mal mis de côté et modifié. Il devient le cousin extravagant, atypique, drôle. Mais cela reste le cas pour la plupart des personnages que j’ai trouvé sous exploités, comme Mrs Russell qui en devient même sympathique. Ou uniquement pour servir nos héros.
Par contre, j’ai trouvé la famille d’Anne était beaucoup plus vulgarisée ce qui rend certaines scènes comiques.

Nous avons de nombreuses touches modernes qui ont été ajoutées ici et là par Netflix.
La chose qui sort du lot et que je trouvais intéressante dans les bandes annonces c’était la chute du « 4ème mur » permettant à l’héroïne d’interagir directement avec le spectateur comme dans Fleabag où c’est utilisé avec brio. Je trouve qu’ici c’est inutile car elle ne fait que reformuler ce qu’on voit et ce qu’on en conclut à la place de vraiment se confier. Cela coupe le rythme à plusieurs reprises et cela ajoute une atmosphère assez gênante mais cela reste mon avis personnel.
Après cela donne au personnage d’Anne de nouvelles nuances. Je la trouve plus audacieuse, plus dans le jugement et l’humour. C’est rafraîchissant et ca colle à son caractère. Même si certaines scènes sont vraiment gênantes…

PERSUASION_Unit_11934RC

Il y a aussi ce parti pris de moderniser le texte et leurs interactions.
On y trouve des mots, des chansons récentes, des situations bien loin de cette époque qui font sourire. J’ai trouvé ca étrange pour certaines d’entre elles et d’autres sont clairement inadaptées. Une chose qui m’a vraiment surprise et dérangée dans tout ca c’est le lien créé entre Anne et l’alcool. On la voit souvent boire cul sec son verre, boire à même la bouteille dans sa chambre ou même des scènes alcoolisées… Je n’ai pas du tout aimé cet ajout au personnage, totalement incohérent.

Néanmoins, tout cela mis de côté cela reste un visionnage à peu près correct.
Les grandes lignes de l’intrigue sont en place ainsi que les esprits des personnages. J’ai adoré retrouver des lieux de tournage que l’on connaît bien et même en découvrir d’autres. Ca donne envie de retourner me balader sur Bath et plus généralement, en Angleterre ! Et c’est ce qui sauve le film pour ma part.
J’aurais préféré un parti pris plus radical concernant le moderne, j’ai eu cette impression d’être toujours entre deux eaux, c’est peut être ca qui m’a le plus dérangé. L’ambiance est vraiment bizarre tout au long, ce qui m’a dérangée.

Au delà de ca, c’est une romance et une histoire qui m’aura occupée et qui permettra peut être aux non connaisseurs de se pencher un peu plus sur les œuvres de Jane Austen ! Pour moi, ils sont passés à côté… J’ai plus eu l’impression de regarder une romance lambda sous fond historique que du Jane Austen.


Dites moi si vous l’avez vu ou si vous comptez regarder cette adaptation !