hsm

Série – His Dark Materials
Produite par New Line Cinema / Bad Wolf / HBO
Saison 1 Terminée / Saison 2 A Venir

Synopsis : 

Élevée dans l’austère et étouffante université Jordan College à Oxford, Lyra Belacqua et son dæmon (une expression de l’âme humaine extérieure au corps, qui adopte une apparence animale), apprennent fortuitement l’existence de la Poussière. Il s’agit d’une étrange particule que le Magisterium (le bras armé d’une Église toute-puissante et radicalisée) pense être le fruit du Péché originel. Des érudits ont en effet observé que cette Poussière est moins attirée par l’innocence des enfants que par l’expérience des adultes. Des savants, avec le soutien de l’Église, entament de terrifiantes expérimentations sur la Poussière en utilisant des enfants kidnappés dans toute l’Angleterre, et envoyés dans les royaumes glacés du Grand Nord.
Source

J’avais tenté de lire le livre il y a longtemps, sans souvenir très marquant. Ils étaient considérés comme jeunesse alors qu’ils sont si denses !
J’avais par ailleurs aussi vu le film, apprécié mais sans plus. Quand j’avais entendu parler de l’adaptation en cours, j’ai été de suite très curieuse, surtout dès l’annonce des acteurs qui prévoyait un projet fantastique et pour pouvoir découvrir à nouveau, plus en détails cet univers qui m’avait intrigué plus jeune.
Cet univers est grandiose et vaste, mélange de fantasy et de magie et promettait déjà une série d’ampleur.
Rassurez vous, vous n’avez pas besoin d’avoir lu la saga pour suivre (même s’il faut s’accrocher un peu)!

La série se dénote par son casting exceptionnel, ainsi que ses décors, effets spéciaux et musiques. Le budget est prévu et cela se voit.
Le casting est tout simple excellent entre une Lyra Belacqua jeune et combative (Dafne Keen), une Mrs Coulter intrigante au possible, soufflant le froid comme le chaud, plus présente que dans le roman ou le film, moins distante (Ruth Wilson), Lord Asriel ténébreux et inquiétant, qui m’aura surprise (James McAvoy) et mon préféré de l’histoire, Lee Scoresby incarné par Lin-Manuel Miranda, qui campe ici un personnage audacieux !
Par ailleurs, sa complicité avec Dafne est adorable, et j’ai pu constater qu’elle est aussi présente hors set !

hsm3

Les sujets traités ici sont assez lourds entre la religion, (foi, autorité, fanatisme) et toute l’histoire tournant autour de la Poussière, des enfants, de la physique et des dæmons, il fallait rendre le tout aussi captivant pour nous tenir haleine durant une série complète. La série prend aussi pas mal de libertés niveau scénique, mélangeant les romans, et dévoilant certaines informations en avance, créant une intrigue solide.

Le plus dur avec ce monde fantastique est de pouvoir le retranscrire de façon efficace dans la série. Les effets spéciaux sont à la hauteur et nous plonge en plein dedans. Les interactions avec les dæmons sont géniales et très réelles, même si j’aurais aimé en voir davantage ! Beaucoup manquent à l’appel…

Les ours en armure sont magnifiques, et j’ai eu un coup de coeur pour Iorek Byrnison, compagnon de Lyra tantôt tendre tantôt féroce. La présence de ces éléments irréels impacte le jeu des acteurs et j’ai trouvé le tout excellent. Surtout les combats qui sont assez épiques !!
Les décors sont percutants, magnifiques, et l’époque post-Victorienne bien représentée, tout y est subtile et juste. J’aime d’ailleurs beaucoup leur version de l’aléthiomètre, format carré !

hsm2

J’ai eu un immense coup de coeur pour le générique mais aussi pour la bande son, faite par Lorne Balfe. J’ai eu l’occasion d’écouter l’album entier sur Spotify c’est une merveille ! Je vous conseille d’aller l’écouter plus attentivement.

L’idée d’intégrer entre temps des personnages et storylines des autres romans mais surtout du tome 2 avec Will Parry est tout simplement géniale ! Cela m’a intrigué et m’a donné envie d’en savoir plus. Ca a permis aussi d’encrer ce monde magique un peu plus dans le réel avec Oxford, qu’on voit plus régulièrement. Puis pour ne rien vous cacher, son père est joué par Andrew Scott, ce qui ne gâche absolument rien !

En bref, une série avec un regard plus adulte que le film, de plus mature et réaliste, ce qui est largement appréciable. Une héroïne principale attachante. J’attend avec impatience la saison 2, la BBC se joignant à l’aventure, le budget va augmenter, et les petites lacunes seront surement comblées… et moi aussi !