ModernLove

Série – Modern Love, saison 1
Produite par Storied Media Group, Picrow & Amazon Studios
Saison 1 Terminée / Saison 2 A Venir

Au détour de Twitter j’ai découvert cette série. De base j’adore le travail d’Anne Hathaway, et j’avais vu qu’elle allait être dans une série donc je me suis laissée tenter.

Créée par Amazon Prime avec un casting prometteur, la série a tout pour plaire.
J’ai appris après l’avoir regardée qu’elle est basée sur la rubrique du même nom dans le New York Times (populaire, et qui aura été même adaptée en podcast).
Le thème ? l’Amour !
Le but étant de mettre en avant des petites histoires sur l’Amour en général.
Les épisodes durent à peu près 30 minutes, c’est super facile à regarder et puis on va de suite droit au but !

ModernLove1

Le cast et l’histoire changent à chaque fois, tout peut se regarder indépendamment ou dans le désordre c’est comme vous voulez.
Une saison 2 a par ailleurs déjà été confirmée et vu le nombre d’histoires qui ont été publiées via le journal, il y a de quoi faire, même si j’espère que le casting sera aussi pimpant et intéressant que celui-ci !

J’ai trouvé que la série tombait à pic, quand l’automne s’installe, et qu’on a envie de se caler devant quelque chose d’attendrissant, avec un plaid et un thé.
Modern Love est là pour ca ! Pour ma part, j’ai eu mes épisodes coup de coeur, comme d’autres que j’ai trouvé un peu insipide.

ModernLove2

Les sujets sont intéressants comme une célibataire qui tombe enceinte, un couple gay qui veut adopter, une bipolaire, une journaliste qui rencontre un créateur d’application,… et ce sont eux que j’ai préféré. Pour leur casting, et les histoires attendrissantes. On rentre dans leur quotidien via la caméra mais ils dégagent tous quelque chose.
Mention spéciale pour Anne Hathaway en bipolaire qui n’arrive pas à s’en sortir ni à trouver quelqu’un, Dev Patel & Catherine Keener avec leur rencontre fortuite qui débouche sur l’échange de leurs histoires respectives, Andrew Scott en quête de paternité ou le duo Laurentiu Possa – Cristin Milioti qui m’aura fait pleurer dès le début, avec leur relation particulière.

L’action de chaque épisode a comme carte postale New-York.
Ce qui nous fait voyager un peu. Même si le format rappelle les films de type romantiques, avec des histoires simples, on passe néanmoins de bons moments selon si on s’identifie aux personnages ou pas.
Pour ma part j’ai passé un très bon moment de visionnage, surtout avec le dernier épisode, dont l’histoire est volontairement courte, pour permettre de revoir chacun des personnages des autres histoires et ainsi clôturer la première saison de la plus belle des manières.