combat-d-amour-tome-4-preuves-d-amour-1209768

« Grâce à la Providence, sans te chercher, je t’ai trouvée. T’ayant trouvée, je t’ai désirée ; te désirant, je t’ai choisie. T’ayant choisie, je te chérirai et te protégerai. »

Auteur : Loraline Bradern

Editions : AdA

Résumé :

Même si Gautier et Alinor reconnaissent enfin leurs sentiments, le futur du couple est plus que jamais incertain.

Tandis qu’Odeline de Verneuil exerce un chantage sur Gautier, ce dernier doit également faire face au danger et démasquer le traître qui se cache dans les rangs de Guillaume de Normandie. Danger qui pourrait bien séparer le couple à tout jamais…

Après le départ de Gautier, Alinor, seule et brisée, refuse son sort. Elle s’accroche à une illusion pour ne pas sombrer. Lorsqu’un message lui redonne espoir, elle échappe à la vigilance de sa famille pour mener le combat le plus important de sa vie. Prête à tous les sacrifices — y compris celui de sa vie — pour sauver son amour, elle n’hésite pas à affronter leur ennemi juré.

Alinor sauvera-t-elle Gautier? Parviendront-ils à préserver leur amour et la promesse d’un avenir

Mon Avis :

Mes chroniques des tomes précédents par ici :
Combat d’Amour T1
Combat d’Amour T2
Combat d’Amour T3

Attention aux spoilers si vous n’avez pas lus les tomes précédents !

Je vous avais laissé avec la chronique du tome 3 avant mes vacances, et je n’ai pas pu attendre, j’ai craqué sur le tome 4 juste avant de partir, et je l’ai dévoré !

Ce n’est plus un secret, cette saga est définitivement rentrée dans mon classement de tête de mes séries préférées ! Ce tome 4 n’a pas fait exception à la règle, et nous sommes ici en présence d’une saga très fluide, et très homogène. Je n’arrive pas à choisir un préféré tant chaque étape, chaque évolution de leur relation est importante, et bien amenée, avec son lot de problèmes…

Le tome 3 nous avait laissé en plein problème… Gautier pas au courant de la grossesse d’Alinor partie soigner des malades… Le dilemme posé par les parents avec ce souci de contrat de mariage, puis la fameuse Odeline, arrivée au château qui n’en démord pas, et qui est sacrément agaçante il faut l’avouer !

Ce tome 4 répond à toutes nos questions, et va encore plus loin. Je ne savais pas à quoi m’attendre… En effet, quand une saga arrive à son terme, il est difficile pour les auteurs de trouver une fin qui plaise à tous, clôt l’histoire et répond aux questions qu’elle a pu faire naître au fil des tomes. Ici, on avance petit à petit vers la fin, sans se précipiter et chaque élément du roman, chaque personnage se voit doté d’une histoire, et d’une fin/suite.

Ce que j’admire beaucoup, c’est le brio dont fait preuve l’auteur à réussir à mêler de façon intelligente et constructive les différents événements. Car oui, tous les personnages ne sont pas au même endroit mais tout doit avancer, et le lecteur ne doit pas s’y perdre.

J’ai néanmoins été forte surprise, car nous ne sommes pas DU TOUT à l’abri des détours en tout genre, si je pensais que les protagonistes avaient tout vus et tout vécus.. clairement non.
Alinor incarne véritablement la femme forte de son époque, avec toute cette histoire de mort, de corps, elle sait rester fidèle à ses idées, à son instinct, même si cela l’amène à faire des choses insensées. Elle se jette tout droit dans la gueule du loup et de son piège, avec une seule idée en tête, sauver son mari coûte que coûte. Elle est stratège et intelligente, et elle n’hésite pas à utiliser tous les atouts qu’elle peut avoir en main pour avancer et prendre de l’avance sur ses adversaires.
C’est une femme de caractère, et un personnage féminin très bien construit. On aimerait lui ressembler, ou avoir ne serait-ce qu’un peu de son courage. Toute la partie avec le pseudo corps de Gautier où elle reste persuadée que ce n’est pas lui est très forte en sentiments contradictoires, entre son déni total, le moment où elle est persuadée d’avoir raison… et quand les autres tentent de la raisonner et la faire entrer en deuil. C’est très intense.

Je suis toujours aussi fan du personnage de Gautier, qui montre encore et toujours ses valeurs guerrières mais aussi d’honnête homme. Il est droit et intègre, et j’ai adoré leurs retrouvailles, même si cela se passe dans de « mauvaises » conditions va-t-on dire… c’était absolument magique, comment quelques mots et du papier ont pu laisser transpirer autant d’amour, j’en ai pris plein le coeur ! Ainsi que le moment où il apprend que sa belle est enceinte, c’est exaltant ! Surtout qu’ici, les deux personnages arrivent ENFIN à mettre des mots sur ce qu’ils ressentent et se l’exprime mutuellement.. romantique à souhait.

Malgré tous ces beaux moments, il ne faut pas oublier la situation dans laquelle ils sont, et qui contraste énormément avec leurs sentiments. Gravite autour d’eux beaucoup de personnages, dont le définitivement détestable, Gervais de Mortreux, entouré d’autres sbires assez horribles, mais dont on découvre peu à peu la véritable personnalité, et la raison derrière tout ceci.

J’ai encore et toujours apprécié le personnage de Thibaud qui sait être drôle quand il faut.. et sérieux également. Je pense qu’il aurait lui aussi son happy end avec la belle Aileen, mais malgré un chemin tumultueux, ca n’a pas l’air d’être pour maintenant… j’aimerais beaucoup avoir un roman sur lui, afin de suivre ses aventures !

On finit par apprécier Odaline, qui va changer de caractère quand elle voit l’amour qui lit les deux personnages, et va même finir par devenir un soutien à Alinor. J’ai apprécié qu’elles deviennent amies, et agrandisse son cercle de proches, même si elle finit par rentrer en France… malgré un petit quelque chose avec Edwin.
Edwin qui par ailleurs prend plus d’ampleur avec toute son histoire d’espion et prend des échelons quand la plupart des hommes partent en mission.
J’ai aussi aimé la place qu’à pris Sibylla, de voir son évolution, son envie d’apprendre et la loyauté qu’elle a envers ceux qu’elle considère comme ses parents, elle finit par trouver sa place parmi cette famille, et elle a un rôle important au fil de l’histoire, surtout quand Alinor va s’échapper pour tenter de sauver son mari.

J’ai aussi apprécié tous les petits rôles qui ont été ajoutés dans ce roman, avec la venue des parents de Gautier et le reste de la troupe, qui sont assez stricts et bien penauds avec leur contrat qui fout pas mal la pagaille, mais on les voit doucement passer du côté d’Alinor et du couple, même si pour les sœurs ca va largement plus vite !

J’aurais été surprise d’autant adhérer à une saga qui ne situe pas dans mon époque de prédilection ! J’aurais appris de nouvelles choses, et pris un bonheur infini de suivre leurs tumultueuses aventures au fil des pages… J’aime beaucoup cette époque maintenant, et lirait avec grand plaisir des histoires qui se passent au même moment.

Définitivement sous le charme total de cette saga que je ne peux que conseiller aux amateurs de lectures historiques, qui ne sont pas centrées que sur la romance et qui n’est pas trop simple. Ici, vous êtes amplement servis ! Foncez les amis, foncez !!! Je vous laisse sur ces mots car je pourrais encore en parler pendant plusieurs pages ! Merci Loraline.