--jamais-1038015

L’amour nous donne des ailes, mais nous aveugle lorsque celui-ci n’est pas réciproque.

Auteur : Stefany Thorne

Editions : Reines-Beaux

Résumé :

« Si tu n’écoutes pas ton cœur, un jour il cessera de se confier à toi et la magie s’éteindra… »

Carah Swan revient dans sa ville natale dans l’espoir de retrouver l’inspiration dans la magie de Noël. Sur les conseils avisés de sa sœur aînée, elle accepte de devenir la gouvernante d’Éléonore qui n’est autre que la charmante fille de l’héritier de la couronne, le Prince James McGregor de Bavery.

Leur rencontre ne ressemble en rien à un conte de fées. Au contraire, le prince s’avère aussi glacial qu’impassible face à la joie de vivre débordante de la jeune femme. Néanmoins, Carah ne tarde pas à devenir un véritable rayon de soleil pour tout le royaume, exaspérant le prince qui la fuit comme la peste. Elle finira par découvrir ce qui le pousse à tant d’hostilités, ce qui remettra en question sa présence au sein du château.

Lorsque le destin vous frappe de plein fouet, l’amour peut-il bousculer un protocole ancestral ?

À jamais est un conte de fées des temps modernes. Entre fous rires et larmes, vous embarquerez dans un véritable tourbillon d’émotions qui fera chavirer votre cœur !

Mon Avis :

J’ai tout simplement adoré ce livre ! Je cherchais une belle romance durant les jours de grand froid qu’on a eu, quand je suis tombée sur ce livre.
Une belle romance plein de neige, qui fait penser un peu de téléfilms de Noël qui nous réchauffe le coeur durant les longs après midi froids de l’hiver.
Ce livre est absolument bien écrit, c’est tellement fluide que je me suis jetée la tête la première dedans, et je n’ai pas pu le lâcher avant la fin de l’après-midi.
Les personnages sont touchants, l’histoire est romantique sans être niaise. Quelques sujets profonds sont abordés, dont la mort, le deuil,… qui donnent une dimension supplémentaire au récit.

Carah est une héroïne délurée, qui n’a pas la langue dans sa poche, ce qui fait du bien à ce palais ennuyeux et surtout endeuillé. Elle est néanmoins fragilisée par les derniers événements de sa vie, et son syndrome de page blanche qui l’oblige à se remettre en question…
James, le prince, a un côté très Bête, dans la Belle et la Bête. On ne sait pas comment l’approcher, mais si on arrive à l’apprivoiser on découvre une toute autre personne.
Un coup de coeur pour la petite fille de James, Éléonore, qui a perdu sa maman, et qui tente de retrouver la joie de vivre dans ce palais austère. Les moments avec Carah sont excellents !

J’ai surtout aimé les obstacles que met l’auteur au fil de leur relation. Ce n’est pas facile pour eux. Les différentes révélations font barrage à leur couple et jusqu’à la fin, rien n’est joué d’avance !

En tout cas, j’ai passé un très beau moment en compagnie de ces personnages, et je vais me laisser tenter par d’autres ouvrages de cet auteure !

Publicités