intheheights

Film – In The Heights
Vu en VOST le 29 Juillet 2021
Cinéma Studio 31

Enfin le retour en salle ! Pour tout vous dire, je ne suis pas très très fan des sorties cinéma mais il y a quand même des films dont j’attend la sortie avec impatience et dont je prends plaisir à découvrir dans les salles. J’aime beaucoup cette atmosphère et le cinéma Studio 31 à Chessy est un endroit que j’apprécie infiniment.
C’est un petit cinéma cosy et accueillant alors c’est avec grand plaisir que j’y suis retournée. Il faut dire que ce film s’est fait attendre mais je suis patiente et j’ai foncé dès qu’il a été ajouté au programme et je ne regrette absolument pas !

De base, le projet est une comédie musicale qui a été jouée un peu partout à travers le monde. La musique ainsi que les paroles sont signées Lin-Manuel Miranda, papa d’Hamilton que j’adore aussi alors je ne pouvais pas louper ce nouveau projet.
L’histoire se déroule dans le quartier de Washington Heights, au Nord de Manhattan à New-York, proche du pont du même nom. C’est un quartier qui a accueilli pas mal d’immigrés au fil des décennies. Entre les Irlandais, les Juifs,… ou les Dominicains, que nous suivons ici dans ce film.

inthehieghsd
C’est un quartier où tout le monde se connaît. On suit les pas d’Usnavi, jeune homme qui tient une épicerie. Il n’a qu’un rêve, retourner au pays. Mais au delà de tout ca, le film parle de plein de sujets importants. Il y a certes l’immigration mais aussi l’intégration, le suivi de la culture et des traditions, les sans-papiers, les rêves des parents et des enfants d’immigrés,… la communauté s’essouffle, perd espoir mais les grosses chaleurs vont provoquer une longue panne de courant de 3 jours qui va tout remettre en question.
Vanessa travaille comme esthéticienne mais rêve d’entrer dans une école de design. Elle fait face à pas mal d’obstacles… Benny travaille dans la société de taxis du père de Nina, mais ne compte pas y rester toute sa vie.
Pour la belle Nina, l’enfant prodige du quartier, son retour est plus que mitigé… Elle a été accepté à Stanford mais elle ne s’y sent pas bien, pas intégrée et elle veut arrêter ses études ce qui n’est pas au goût de tous…
Mais un personnage qui m’a énormément touché c’est celui d’Abuela, pilier du quartier, la mamie de tous.

Le film m’a beaucoup plu ! Les chansons sont terribles et on a souvent envie de se lancer pour danser avec eux. Ilfaut d’ailleurs pour les acheter car elles mettent la pêche !
C’est très coloré et vif, on en prend plein les yeux tout au long du visionnage. Le quartier devient un personnage à part entière alors qu’il est en train de disparaître petit à petit… Rien que la scène filmée à la piscine m’en a mis plein la vue…
On passe par plein d’émotions différentes, j’ai été très surprise, j’ai eu quelques larmes lors d’une certaine scène… C’est un film dont on avait besoin, qui fait du bien à nos retours en salles !

inthehieghsdpp
J’ai été ravie de retrouver Anthony Ramos de Hamilton ainsi que quelques easters eggs autour du musical qui m’ont fait sourire. Le casting en général est très bon avec de très belles voix ! Il est d’ailleurs, comme pour Hamilton, rempli d’artistes latinos qui le mérite amplement.
En tout cas, le cheminement des personnages m’a captivée j’ai trouvé le tout très bien construit.
Le seul point négatif que je trouve à ce film c’est qu’il dure un peu trop longtemps et qu’il aurait mérité d’être dynamisé. Il dure quand même plus de 2 heures ce n’est pas rien !

Au final, un film que j’ai adoré du début jusqu’à la fin qui fait résonner les traditions et les origines.
Paciencia y fe