51YL7HoRFnL

« La mort de sa famille la hantait, et les questions laissées en suspens demeuraient toujours sans réponses. Qui l’avait sauvée des eaux ? D’où provenait cette mélodie aux notes aussi harmonieuses que dangereuses ? »

Auteur : Elia Lasserre

Editions : Gloriana Editions

Résumé :

En 1891, Isaure Barrera retourne sur Millasia après un exil de neuf ans.

Autrefois nièce de la reine, elle a vu sa famille périr à cause d’une malédiction et d’un coup d’État provoqué par l’actuel roi, Rodolphe.
Pour retrouver ses terres, il lui faut se soumettre une dernière fois à lui.

Cependant, une fois là-bas, Isaure doit refaire face à ses erreurs passées.
Malgré sa détermination à mettre un terme à cette longue succession de tragédies qui hantent les derniers survivants de sa famille, d’autres forces complotent dans l’ombre pour les attirer tous vers le néant.

Mon Avis :

Ce roman m’a fait vivre des émotions assez différentes. Déjà je suis une grande passionnée des publications de Gloriana Editions, et quand j’ai découvert la couverture j’ai été très intriguée. Cette couverture a le style des autres romans de la maison, mais on sent de suite que l’univers est plus particulier plus complexe que ca. Je ne me suis pas trompée.

Nous sommes ici dans un roman fantasy historique. L’historique sert juste de toile réelle nous permettant de localiser Millasia géographiquement parlant, mais aussi le style vestimentaire ainsi que les mœurs de l’époque.
Le roman est très complexe par son univers. On nous intègre de nouveaux personnages avec des familles aux branches complexes, des renversements, une nouvelle religion intrigante aux allures magiques,…
Il faut du temps pour mettre ca correctement en place. Ce tome est la base d’une série de 5 romans apparemment, alors pour intégrer un univers vaste de création, il faut de la description, du détail et des explications. Je l’ai trouvé très riche, bien fourni et expliqué. Par contre à certains points j’étais un peu perdue. Les différentes familles avec beaucoup de noms… heureusement qu’il y a une liste de personnages au début j’avoue avoir fait plusieurs aller retours pour suivre tout ca. De même avec la nouvelle religion et cette histoire de malédiction. Captivantes, mais il faut du temps pour assimiler.

Ceci étant dit, toute cette période passée, on entre assez vite dans le vif du sujet. Nous suivons l’histoire d’Isaure, exilée de Millasia suite à un renversement politique qui a chassé sa famille du trône. Une curieuse et mystérieuse malédiction semble la hanter et voit décimer ses membres petit à petit…
Isaure est un personnage intéressant. Elle connaît bien la vieille religion qui s’efface peu à peu. On comprend vite que celle-ci ainsi que toutes ses membres surnaturels dont les Passeuses ont un rôle important à y jouer et que son déclin va forcément avec des répercussions dans le « monde réel ».
Isaure a du caractère. Elle est curieuse et indépendante. Elle n’hésite pas à mentir à son oncle pour rejoindre Millasia, et tenté de renouer contact avec son frère, malgré tous les événements qui les ont séparés. Ils m’ont d’ailleurs bien étonnée ! Elle a vécu et vit des choses assez intenses.. une chose est sure sa vie n’est pas simple et elle a bien du courage !

Cet univers ici me rappelle le Songe d’une Nuit d’Été de William Shakespeare où le monde réel côtoie le monde magique, où les créatures magiques se fraient un chemin parmi les humains, et on n’hésite pas à user de filtres et autres sortilèges. Ces intrigues, autres relations cachées rythment l’histoire et nous donnent pas mal de rebondissements. Beaucoup d’éléments m’ont surprises et plus les pages passaient plus j’étais intriguée. J’ai d’ailleurs vivement apprécié le personnage de Samuel, rempli de toutes les addictions possibles… Il a été déchu et il méprise les humains… mais plus son dieu meurt plus il réalise que beaucoup de choses vont changer… Il a fini par m’attendrir un peu…

C’est pour moi un tome 1 réussi avec beaucoup d’intensité, une histoire détaillée qui nous emporte et nous intrigue. Hâte de retourner à Millasia pour découvrir la suite !
Bravo Elia, pari réussi !