la-creperie-des-petits-miracles-1294265

 » – Ce n’est pas de la pluie qui mouille, répondit-elle en levant les yeux au ciel.
Et je sus que Joséphine avait retrouvé son habituelle joie de vivre. En vivant avec elle, j’avais découvert un nouveau principe météo : la pluie n’était pas toujours humide. »

Auteur : Emily Blaine

Editions : Harlequin
Collection : &H

Résumé :

Adèle a tout quitté : Paris, le grand restaurant dans lequel elle travaillait, la pression constante des cuisines, la misogynie du chef qui la bridait chaque jour un peu plus.
Pour échapper au burn out, elle s’est réfugiée chez une amie de sa grand-mère, à Saint-Malo.
Dans la crêperie de Joséphine, elle reprend petit à petit ses marques, restant loin des cuisines mais s’occupant du service et des clients. Dans ce cocon gourmand et chaleureux, elle devient celle à qui l’on demande des conseils d’écriture pour un discours municipal, un dossier de candidature ou une lettre de réclamation.

Alors, quand la crêperie est menacée de fermeture, Adèle est prête à tout pour empêcher que ce bastion d’humanité et de bienveillance ne disparaisse.
À tout, y compris à convaincre Arnaud Langlois, puissant homme d’affaires fraîchement divorcé, de devenir son associé.

Mon Avis :

Ce roman et sa jolie couverture faisait partie des romans qui avaient attirés mon attention donc je remercie vivement NetGalley ainsi que la maison d’édition Harlequin de m’avoir permis de plonger dedans.
C’est par ailleurs mon premier roman lu d’Emily Blaine, que j’avais hâte de découvrir, et le résumé m’a totalement séduite au point de me jeter rapidement dessus !

Par ailleurs, j’ai une envie de repartir découvrir St Malo depuis quelques semaines, ce qui n’a cessé d’augmenter suite à un reportage sur TF1 et ce roman a porté l’estocade finale ! Le confinement terminé je prévoirai avec grand plaisir un séjour malouin. J’ai trouvé que son atmosphère était très bien retranscrite ici. Des plages remplies d’embrun et de sable.

Nous partons ici à la découverte d’Adèle, jeune chef du prestigieux hôtel Bristol qui a décidé de tout plaquer suite à un burn out… elle se retrouve serveuse dans une crêperie de St Malo, celle de Joséphine. Elle s’est vite intégrée au quotidien malouin, et passe son temps entre le restaurant et l’hôpital, où son amie Elisa est malheureusement en soins pour un problème sérieux de rein. Si elle n’a pas de greffe elle ne survivra pas longtemps.
Sauf qu’un beau jour, Adèle se prend les foudres de Joséphine qui ne lui laisse pas le choix, elle doit reprendre son restaurant avec comme associé Arnaud Langlois, petit fils de son amour d’enfance. Adèle ne sait plus où donner de la tête, surtout qu’elle a mis ses distances entre elle et la cuisine et le fait d’aller aborder un inconnu lui paraît incongru…

De l’autre côté, Arnaud, qui dirige une entreprise florissante d’une main de fer voit son quotidien chamboulé par son divorce, et la garde alternée de sa fille. Il se rend compte que le boulot a tout pris de sa vie et qu’il n’a pas vu sa fille grandir.

Le fait d’avoir un chapitre de chaque point de vue est super intéressante. On entre dans leur quotidien respectif, on découvre leurs liens affectifs, leur vies,.. j’ai trouvé le personnage d’Adèle super intéressant par sa dualité.
On la sens affaiblie par ce mauvais passage de sa vie, mais elle ne manque pas de répondant, ni de pep’s ! On sent d’ailleurs qu’elle reprend du poil de la bête, et ca m’a fait d’ailleurs beaucoup rire car leurs échanges sont très drôles et ne manque pas de piquant. Et puis leur romance ne vas pas trop vite, j’ai beaucoup apprécié !

Arnaud au contraire est très droit dans ses bottes, il a de l’humour et sait de suite ce qu’il veut. Il va se rendre compte que ca faisait bien longtemps qu’il n’aimait plus sa femme et que cette séparation ne lui fait pas grand chose…
Il doit reconstruire un peu sa vie pour laisser de la place à sa fille Z qu’il avait laissé de côté… mais l’entrée d’Adèle dans sa vie vient bousculer son quotidien… et le pousser au cul c’est pas plus mal !

En tout cas, mention spéciale aux personnages secondaires que j’ai aussi beaucoup apprécié et qui jouent un rôle important !
Entre Elisa et sa dose d’humour et de bons conseils, Maël le joli médecin, Joséphine son alliée, ou même Alexis, le meilleur ami d’Arnaud, avocat et sarcastique au possible !

Les liens avec la nourriture m’ont donné l’eau à la bouche et comme ils le disent si bien, « On tombe en amour comme on tombe en cuisine ». Quel réconfort à travers ces pages !
Alors, si vous voulez passer un bon moment sur le sol français, à vous balader sur les remparts malouins, avec cette belle romance c’est à vous de jouer !