au-dela-de-la-porte-tome-1-elya-1196489

« – Je vais dormir sur le fauteuil, tu me fais confiance ?
Elle inspira presque malgré elle : pouvait-elle lui faire confiance ? Après tout ce qu’il lui avait fait endurer ? »

Auteur : Laura Collins

Editions : Collection Infinity
Collection : Onirique

Résumé :

Après une éruption solaire qui a réduit en cendres les progrès et une grande partie de l’humanité, certains hommes luttent pour leur survie.

D’un côté, ceux qui vivent reclus dans de grandes mégalopoles tout en protégeant avidement leurs savoirs et technologies.

De l’autre, ceux pour qui la survie au milieu des ruines de la civilisation est devenue très difficile.

Dans ce monde austère, Elya et les siens décident de fuir pour tenter leur chance ailleurs.

Mais tout ne se passe pas comme prévu et ils sont bientôt capturés, enfermés et à la merci d’un homme.

Chaque fois qu’il ouvre la porte de leur prison, Elya tremble pour elle et les siens.

Si lui est prêt à tout pour défendre sa cité, Elya l’est aussi afin de protéger son frère et ses compagnons d’infortune.

Mais quelles raisons peuvent bien pousser leur tortionnaire à lui proposer un étrange marché ? Elle devra pourtant l’accepter si elle veut tous les sauver…

Le mal n’est pas toujours là où on pense et l’espoir naît parfois de presque rien.

Mon Avis :

Normalement, ce n’est pas le type de lecture qui m’attire… j’aime les dystopies mais je m’en suis lassée, et les catastrophes naturelles c’est pas trop mon truc. On a malheureusement que le même type de scénarios, et le même type de nouvelles structures du pays, mais j’ai trouvé que cette histoire se détachait du lot !

J’ai voulu laisser ma chance à cette chouette histoire écrite par Laura Collins qui a aussi écrit Ce que veulent les âmes T1 : Initiation, que j’ai absolument adoré alors je me suis laissée tenter. Et il faut dire que le résumé est alléchant ! Tout comme sa superbe couverture… j’ai donc précommandé le roman pour Livre Paris, et j’ai pu me le faire dédicacer !

Comme son autre roman, le rythme est lent, pour moi ici c’est encore un sacré point positif… le temps de comprendre et d’assimiler ce nouveau monde, leur mode de vie, les personnages, la nouvelle société,… c’est absolument bénéfique !

Surtout que le début, sur la condition d’Elya et les siens, cette prison, et leurs tortionnaires nous font venir à l’esprit énormément de questions. On apprend que nous sommes en 2025, mais qu’Elya se trouve du mauvais côté, celui de la malchance. Ils vivent dans la misère, et l’un des siens tombe malade. Pour lui trouver de l’aide, ils partent de chez eux pour essayer de trouver refuge. Jusqu’à là tout va bien… mais on retrouve tout le groupe enfermé, torturé pour leur faire cracher le morceau de pourquoi ils sont là.

L’histoire prend de l’intensité quand Elya va se retrouver à travailler pour ceux qui les enferment, car oui, on lui apprend que dans son groupe, il s’y cache un traître, et que l’excuse du malade n’est justement qu’une excuse… surtout que la personne qui doit la surveiller n’est d’autre que Julian, leur tortionnaire, qu’elle hait autant qu’elle craint je pense. Ils subissent des tests médicaux, des interrogatoires horribles, et même quand il vient dans leur cellule, on ressent leurs craintes, leurs peurs,.. à travers les pages du livre…

Personnellement, j’ai adoré découvrir ce nouveau monde. Essayer d’apprendre à connaître les gens du groupe et à mener l’enquête avec Elya. On la sent blessée et fragile, mais elle garde la tête haute pour défendre ceux auquel elle tient, et surtout son petit frère. Alors que Julian, que l’on voit au début que comme un être abject qui aime faire souffrir… on finir par le découvrir.. et même le comprendre.
L’histoire est prenante, et même si l’histoire amoureuse est un peu prévisible, j’aime le fait qu’elle ne soit pas trop soudaine, et qu’elle est fondée. Surtout que les deux protagonistes ne sont pas que des façades, et que leur vécu amène à pas mal de révélations. En bref, leur chemin n’est pas simple du tout, et nous avons de belles surprises !

La fin m’a donné envie de hurler, car on tremble pour Elya, ou même maintenant pour Julian qui doit donner le change, et garder une couverture totalement impeccable pour se sauver et sauver les siens. J’ai hâte de découvrir le traître et le pourquoi du comment de leur venue ici. Car en effet, on comprend bien que cette personne cherche quelque chose… mais quoi ?

Vivement le tome 2, je t’attend avec impatience ! J’en redemande ! 🙂