bodyguard

Série – Bodyguard
Produite par World Productions / BBC
Saison 1 Terminée

Me voici avec la nouvelle série anglaise qui a fait pas mal parlé d’elle. On parle de succès et les critiques sont élogieuses. Au point que Netflix s’est jeté sur la série pour la diffuser sur sa plateforme…
Où sommes nous ? En Angleterre. Nous suivons l’histoire de David Budd, vétéran de la guerre d’Afghanistan devenu flic. Après avoir déjoué un attentat, il se voit offrir une promotion et devient par conséquent un membre de la garde rapprochée de la ministre de l’intérieur, Julia Montague. Il entre donc dans le monde politique et c’est là que les soucis vont commencer à arriver et pas qu’un peu…

Attention aux potentiels spoilers…

Ce que j’ai particulièrement apprécie dans cette série, c’est son rythme. C’est soutenu, haletant,… les 20 premières minutes du premier épisode nous plonge directement dans le coeur de l’action et les épisodes n’ont de cesse de nous surprendre. C’est un mélange complexe et au combien actuel entre le terrorisme, la politique, l’après guerre, les médias, ou même l’état d’urgence qui a été instauré depuis les différents attentats et qui est utilisé à la guise des politiciens…
On a clairement ici une critique du système anglais, notamment avec les agents corrompus dans les différents services tels que gouvernement, services secrets,…

Le personnage de Budd est tout aussi complexe. On le voit face à ses propres démons, ses doutes. On le voit stoïque et impassible… mais sa carapace se fissure… Son mariage est un fiasco. J’ai été impressionnée par le jeu d’acteur de Richard Madden qui passe sur plusieurs tableaux, passant peu à peu du mec névrosé accro à son travail au héros national. L’éventail d’émotions par lequel il va passer est large et bien exploité !
Ils ont même réussi à intégrer une histoire d’amour. Complexe et compliquée, mais qui va apporter son lot de surprise, et une dimension supplémentaire.
Par ailleurs, ici, les femmes ont une place de choix. Le rôle de la ministre, ou d’autres femmes fortes d’ailleurs, ont des hautes positions de pouvoir. Le jeu de Keeley Hawes est si puissant qu’elle force le respect rien qu’à travers l’écran.

La mise en scène est magnifique, les plans sont travaillés, et traduisent très bien la tension qui existe sur place avec entre autres, des changements très dynamiques de plans. On entre la tête la première et on vit juste les émotions à fond en même temps que les personnages. On arrive à en douter de la stabilité psychologique du héros, ce qui rend l’intrigue d’autant plus profonde. Le suspense est à son comble. On a pas mal de retournements de situation au fil des épisodes ce qui rend la série difficile à lâcher avant les révélations finales.

Une série que je ne peux que conseiller tant elle se regarde rapidement, et tant elle nous emporte ! Un style différent de ce que je peux regarder d’habitude mais qui m’a tenue en haleine pendant plusieurs jours ! Foncez !

Publicités