victoria

Série – Victoria, saison 2
Produite par ITV
Saison 1 & 2 Terminées /
Saison 3 A Venir

Venez lire ma chronique sur la saison précédente : Série – Victoria

Nous voici donc en saison 2, après une courte saison 1 avec la rencontre avec le fameux Albert, et leur mariage.

Ici la saison 2 nous permet de voir un peu plus en profondeur. Si nous avions découvert la jeune Victoria, encore frêle et inexpérimentée dans son rôle de Reine, on l’a voit ici s’affirmer de plus en plus, essayer de régner sur un pays qui n’est pas dans sa grande forme. Elle est devenue reine assez tôt, elle a 21 ans, elle est précipitée dans ce rôle qu’elle n’a jamais attendu et dont elle a tout à apprendre. Justement, cette saison 2 nous montre son évolution, et sa maturité grandissante, car la vie n’est pas vraiment tendre avec elle. Mais elle fait des erreurs et elle apprend.
Elle retrouve du réconfort chez son cher Lord M ce qui n’a pas été pour me déplaire ! Mais qui est d’autant plus dur car elle finit par le perdre lui aussi après sa maman… Beaucoup d’émotions sur ces deux passages.

Dans cette saison, Victoria devient mère, et on découvre qu’elle s’adapte très difficilement à ce nouveau rôle. On l’a voit rejeter son enfant, ne pas arriver à s’attacher à elle, limite à sentir que la fibre maternelle n’est pas là… Est-ce qu’être reine est compatible avec le fait d’avoir des enfants ? Elle en doute, et ce tabou de la maternité a été brillamment transcrit à l’écran, et très bien joué par Jenna Coleman.
De plus que, par sa grossesse, les hommes près d’elle et son gouvernement en profite récupérer les rênes et de la mettre de côté durant cette période. Elle va avoir du mal à s’y adapter, et cela va même créer des tensions dans le couple royal, se sentant délaissée, mise de côté,… Le nombre de ses grossesses va l’obliger à s’y soumettre malgré tout…

De façon globale, la série est très décousue. Elle a un format qui fonctionne par épisode, souvent un événement historique dans chaque. Mais ce qui fait que beaucoup d’événements sont eux mis de côté, comme les nombreuses tentatives d’assassinats,…
J’ai beaucoup aimé la façon dont a été traitée la crise de la pomme de terre. C’est franc, direct et soigné !
La partie chez Louis-Philippe est un régal aussi car on sent tout le côté ironique, et la confrontation entre l’excès français et le flegme anglais est excellente.
Ma préférence de cette saison ira dans l’escapade royale du couple royal en Ecosse. On a la totale, de très beaux paysages, des châteaux, de la cornemuse,.. j’ai adoré !

victoria2

Comme je l’avais dit pour la saison 1, on voit clairement la patte de Daisy Goodwin avec le côté romance, et cette saison ne fait pas défaut. On entre dans le vif du sujet avec les fréquentes querelles du couple et autres drames qui vont finir par s’atténuer et apporter la dose de romance qu’on attendait.
Pour avoir rencontré Jenna Coleman au Comic Con de Paris, je me suis rappeler que les deux protagonistes sont en couple à l’écran comme en vrai, et qu’on ressent cette alchimie entre eux, ce qui est un véritable point fort !

Encore un graaaand coup de coeur pour mon cher David Oakes, Ernest, toujours ce côté drôle et sarcastique, qui vit une histoire d’amour interdite et compliquée. Et qui arrive à nous émouvoir à quelques instants aussi.
Chose étonnante que j’ai énormément apprécié, c’est l’ajout d’un couple gay dans l’histoire, Drummond et Paget sont très touchants, et donne une nouvelle perspective dans ce questionnement sur soi-même. Ainsi que la belle évolution du couple Skerrett/Francatelli qui sont trop mignons !

J’ai beaucoup aimé cette saison, et bien sur, cette fin de saison en apothéose avec l’épisode spécial Noël qui durait 2 heures. Le tournage de la saison 3 s’est terminé la semaine dernière et j’ai vraiment hâte de retrouver ces chers personnages et de voir l’évolution de leurs histoires !

Publicités