l--pouvanteur,-tome-14---thomas-ward-l-epouvanteur-1003678

Je m’appelle Tom Ward. En tant qu’Épouvanteur de Chipenden, je me charge de chasser les spectres, fantômes, gobelins, sorcières et autres entités qui rôdent dans l’obscurité.
C’est un métier dangereux, mais il faut bien que quelqu’un le fasse.

Auteur : Joseph Delaney

Editions : Bayard Jeunesse

Résumé :

« La créature me gratifia d’un sourire hideux qui retroussa ses babines :

– Ton pays appartiendra bientôt à mon peuple. Vos femmes seront soumises à nos lois. Quant aux mâles, hommes et garçons, ils mourront. »

Voilà trois mois que des jeunes filles meurent dans des circonstances mystérieuses.

On les retrouve dans leur lit, couvertes de sang, une expression terrifiée sur le visage. Leur fantôme hante les lieux, attendant que quelqu’un comprenne de quelle horreur elles ont été victimes.

Depuis la mort de John Grégory, Thomas Ward est l’Épouvanteur chargé de protéger le Comté des êtres qui errent sous le couvert de la nuit. Et il faut faire vite. Car la bête qu’il va traquer pourrait bien tuer encore.

Et ce n’est que le commencement. Une armée de monstres se rassemble dans les terres du Nord et menace la survie de l’humanité…

Mon Avis :

Attention aux spoilers.

J’adore le personnage de Tom depuis le début qu’on a vu grandir au fur et à mesure des tomes. Ici, une nouvelle grande menace arrive du Nord, et son alliée de toujours, Grimalkin, est de retour pour essayer de contrer ces nouveaux habitants.
J’adore le personnage de Grimalkin, car tout en demi teinte, et sans filtre. Elle est même devenue attachante depuis quelques tomes, et j’ai grand plaisir à la retrouver dans les romans. Elle n’a pas froid aux yeux !

J’adhère totalement au choix de l’auteur d’avoir choisi une jeune femme comme nouvelle apprentie épouvanteur ! C’est un choix audacieux, et encore une nouvelle spécificité à explorer… car forcément même s’ils sont au même niveau, leurs pouvoirs sont différents. Surtout que Jenny a l’air d’être une fille de caractère, avec une vie assez compliquée.

De façon générale, les romans de Joseph Delaney me surprennent toujours par la complexité de ce monde qu’il a créé. On le voit d’autant plus avec cette nouvelle race de monstres qu’il a créé, les Kobalos. Lors des recherches de Tom ou Grimalkin, on voit que son monde est très très bien documenté !  La fin de ce roman le montre bien, avec les notes de Grimalkin.

Sinon je reste toujours abasourdie par cette fin.. je ne peux pas me faire à la « mort » de Tom.. je pense qu’il reviendra à la vie.. et le fait de voir Alice être de nouveau dans les parages fait plaisir également. C’est intéressant…

Une chose est sure, vivement le prochain tome, pour avoir enfin les réponses à nos questions !

Publicités