la-voleuse-des-toits-1174858

« Plume s’était fait le serment de poursuivre ce combat. Seule, elle ne pouvait rien contre la société et les règles écarlates. Mais il existait une liberté qui jamais ne s’évanouirait.
La liberté de rêver… »

Auteure : Laure Dargelos

Editions : Auto-édition

Résumé :

Véritables piliers de la société, les règles écarlates ont prohibé toutes formes d’expression : l’art, la littérature et la musique n’existent plus. Chaque jour, la milice multiplie les exécutions pour asseoir l’autorité du régime.

Demoiselle respectable le jour et voleuse la nuit, Éléonore Herrenstein s’élève contre l’ordre établi. Elle qui espère rejoindre la rébellion et renverser le gouvernement, la voilà brusquement fiancée à l’un des hommes les plus puissants du royaume. Qui est donc Élias d’Aubrey, cet être impénétrable qui semble viser le pouvoir absolu ? Et pour quelles sombres raisons sa famille dissimule-t-elle une mystérieuse toile, peinte un demi-siècle plus tôt ?

Éléonore ignore encore que sa quête l’entraînera bien plus loin qu’elle ne l’imagine. Dans un voyage au-delà du possible…

Mon Avis :

Première lecture de 2020, et immense coup de coeur !
Au détour d’Instagram, je tombe sur l’annonce de Laure qui recherche des chroniqueuses pour son roman auto-édité, alors je me lance ! Je suis appâtée par le résumé, ainsi que la couverture !

Ce roman est un pur bijou !
Absolument mon style j’ai succombé au charme de la belle Éléonore alias Plume ainsi que du mystérieux Elias. Par ailleurs, la plume de Laure est fluide, les mots coulent comme de l’eau, ca se lit tout seul ! C’est détaillé, subtile et on s’ennuie pas !

L’univers est pour moi un sacré point positif !
On y retrouve pas mal de choses que j’aime comme une société avec un nouveau mode de fonctionnement, des interdits, en effet l’art sous plusieurs formes est formellement interdit. Le fond de l’histoire fait très historique et renaissance. On y voit de belles maisons, des belles robes, des bals, des chaperons,… tout pour me plaire ! Il y a aussi du fantastique avec des créatures, de la magie,… Un mélange détonnant et unique en son genre qui m’a fait rappeler la saga Coeur d’Encre, qui m’a accompagnée durant ma jeunesse.

Sur ce fond rempli d’interdit surgit Éléonore, qui se fait appeler Plume car elle aime courir sur les toits la nuit tombée pour commettre quelques vols. Elle est fille d’un ambassadeur mais rêve d’un monde meilleur, ayant de l’attrait elle-même pour les arts. Elle n’hésite pas à se mêler au bas peuple et à voler des objets pouvant s’y relier.
Plume m’a beaucoup fait penser à Helen de la saga Lady Helen, dans son côté héroïne humaine, qui suit son instinct ainsi que ses émotions. Elle est jeune et fait des erreurs mais elle va évoluer tout au long du récit. Elle va se voir devenir forte, et se détacher rapidement de sa famille ainsi que de leurs opinions. C’est une femme attachante, qui ne ressemble pas aux autres de son époque par ses idées, ses idéaux ainsi que ses passions. Quand d’autres rêves à de beaux mariages, elle n’hésite pas à refuser les demandes.

J’ai littéralement été surprise par la romance qui apparaît ici.
Elle m’a parue anodine au départ, elle prend de plus en plus d’ampleur et arrive à nous surprendre au fil des pages. Elle est d’ailleurs très bien amenée et son évolution est brillamment menée. J’ai souvent eu le coeur qui se serre au cours de ma lecture ! Et les émotions ont été diverses c’était absolument génial ! J’ai d’ailleurs terminé ma lecture en pleurs, vu les derniers chapitres. C’était émouvant, triste et réconfortant. Plein d’émotions contradictoires !
Plume est entourée de mal d’hommes, qui ont chacun leurs importances. J’ai d’ailleurs cru à un moment qu’un triangle amoureux aurait pu apparaître mais rien de tout ca. Elias est un homme surprenant qui se révèle au cours de l’histoire.

La chose la plus dingue sur ce roman, dont l’histoire commence calmement… je me demandais où est-ce que l’auteure veut nous emmener ? J’étais bien loin du compte tant l’histoire est en fait complexe et vraiment très bien pensée. Passé le plot twist, les pages se tournent sans s’arrêter, je voulais juste savoir le dénouement final ! Tout s’assemble parfaitement et j’ai pas arrêté de trouver ca super intelligent de comprendre plein de choses après. Je pense même qu’une deuxième lecture sera encore plus appréciable histoire de prendre mon temps et de prendre en compte toutes les subtilités mises en place au cours du récit.

Le côté fantastique du roman m’a convaincue, car il a été exploité au maximum et de façon intelligente. Le voyage dans le temps surtout, qui aura pu être utilisé à mauvais escient dans d’autres récits souligne le fait qu’il faut bien connaître son passé pour appréhender son futur correctement. Tout le côté dictature imposée par l’Oméga et la Ligue Écarlate en font d’excellents méchants !

Je ne peux que vous conseiller de lire ce roman, qui restera longtemps dans mes favoris et que je ne vais pas hésiter à relire tant il m’a conquise ! Hâte de retrouver les personnages et encore merci Laure d’avoir écrit un roman qui m’a autant captivée !