lady-helen-tome-1-le-club-des-mauvais-jours-823611

« Il est parfois impossible de choisir pour le mieux. Il faut simplement choisir. »

Auteur : Alison Goodman

Edition : Gallimard Jeunesse

Résumé :

Londres, Avril 1812….

Lady Helen Wrexhall s’apprête à faire son entrée dans le monde. Bientôt, elle sera prise dans le tourbillon des bals avec l’espoir de faire un beau mariage. Mais une bonne de la maison disparait, des meurtres sanglants sont commis, la plongeant soudain dans les ombres de la Régence. Helen fait la connaissance de lord Carlston, un homme à la réputation sulfureuse. Il appartient au Club des mauvais jours, une police secrète chargée de combattre des démons qui ont infiltré toutes les couches de la société. Lady Helen est dotée d’étranges pouvoirs, mais acceptera-t-elle de renoncer à une vie faite de privilèges et d’insouciance pour rejoindre lord Carlston et basculer dans un monde terrifiant ?

Mon Avis :

MON DIEU. J’ai tellement adoré ce roman ! Je ne connaissais pas du tout l’auteur et j’ai été attirée par la fabuleuse couverture au détour du rayon… je n’ai pas été déçue !

L’intrigue est un peu longue à se mettre en place, mais au vu de sa complexité, on l’excuse largement. Il faut mettre en place le contexte historique, et le contexte fantastique. J’adore cet aspect de Londres à cette époque. Un peu glauque, sinistre, avec ce côté encore protocolaire mélangé avec ce côté fantasy, c’est simplement parfait.
On y découvre la rue, les ruelles sombres, le Londres glauque. Mais on voit aussi tout le protocole, les promenades à Hyde Park, les présentations à la reine, les robes et les dentelles.

Les personnages sont très bons. La jeune femme, Helen, est un personnage un peu décalé pour son entourage et qui ne manque pas de caractère, c’est rafraîchissant, surtout à cette époque ! Lord Carlston est un personnage charismatique, intriguant au vu de son histoire et des rumeurs… On en apprend un peu plus à chaque page, et il en reste beaucoup à découvrir. En tout cas, c’est une alchimie qui marche ! La romance est peu développée ici mais ca ne dérange pas au vu de l’aspect fantasy qui se crée, et l’héroïne qui commence seulement à le découvrir, tout comme nous.

L’histoire est passionnante. Le contraste entre le rôle des femmes à cette époque, et le rôle d’Helen rend ce roman encore plus intéressant. Un Mortal Instrument à l’époque de Jane Austen. Cet équilibre est parfaitement dosé et mené par l’auteur. Tous les personnages sont importants et ont leur place. Simples gens, ou aristocrates tout est bien présentés.. on s’y croirait !

Nous avons ici une histoire bien menée, qui nous tient en haleine, avec des descriptions mais pas trop.. surtout originale, je n’ai encore rien lu de semblable…

Vivement le tome 2 que j’attend avec grande impatience !

 

Publicités