le-destin-des-coeurs-perdus-tome-3-les-heritiers-de-castel-dark-1280443

« D’un geste vif, Adam attrapa son poignet, posa les lèvres sur sa peau, douce et soyeuse.— Permettez-moi de me présenter, Adam d’Estampuis, comte de Gigondas. Auriez-vous l’honneur de m’accorder la prochaine danse ?
— Je vous remercie, monsieur, mais je me dois de décliner votre invitation. Bonne soirée.
Lali tenta de lui échapper, mais il resserra sa poigne. »

Auteur : JC Staignier

Editions : Something Still

Résumé :

Quatre enfants, trois destinées.

Colin, William, Clayton et Eulalie, unis par les liens du sang et du cœur, mènent une existence paisible auprès de leurs parents d’adoption.

Dans l’ombre, la reine de France n’hésite pas à compromettre leur bonheur au profit de ses propres ambitions.

Entre trahisons, tragédies et amours contrariés, parviendront-ils à réécrire leur histoire ?

Mon Avis :

Mes chroniques des tomes précédents : Tome 1 Tome 2

!! Attention aux spoilers !!

Cette chronique est toute particulière vu que j’ai eu le privilège de lire ce bijou avant sa sortie en tant que correctrice. J’avais énormément apprécié mes lectures des deux tomes précédents que j’ai accepté rapidement ce rôle qu’on me proposait. Jc encore merci pour ta confiance !

Le tome 2 m’avait moins emportée que le premier tome, comme vous pouvez le lire dans mes chroniques, mais le tome 3 a été bien au delà des mes attentes !
Je précise encore et toujours, nous sommes ici avec un roman historique, il faut garder l’esprit ouvert sur leur époque ainsi que les mœurs pour en comprendre et apprécier toutes les nuances.

On retrouve ici tout ce qui a fait sensations dans les autres tomes :  des scènes de sexe, pas mal de quiproquos, des voyages, et surtout des personnages avec du caractère !
C’est ici la troisième génération avec Eulalie, Clayton, William et Colin et ils n’ont rien à envier à leurs parents ca c’est sur ! On se demande toujours comment tout ca va réussir à se démêler et à atteindre un peu de bonheur, mais on finit par y arriver. Compliqué mais pas impossible ! Mais sinon ca serait beaucoup trop simple et je préfère ainsi.

L’auteure a ce coup de main incroyable à créer une saga familiale, de dépasser les différentes générations en nous gardant absorbés dans l’histoire, et avec ce talent assez fou d’intégrer des personnages au fur et à mesure sans nous perdre en cours de route. On a beau passer les années, et les lieux on arrive toujours à s’y retrouver et c’est pour moi l’immense qualité de cette saga !
Les personnages se marient petit à petit, on y ajoute compagnons, enfants,… et la vie suit son cours. Le côté famille est aussi très présents, on sent qu’ils sont tous reliés mais l’auteure arrive à leur faire garder une essence propre à chacun.

Les choix fait par les personnages sont terre à terre et cohérents. On embarque dans des histoires incroyables mais rien ne dénote. C’est ainsi dont les choses doivent se passer. Comme Lali qui se remarie, elle ne peut pas rester veuve indéfiniment et doit avoir quelqu’un qui pourvoit ses besoins.

J’ai bien accroché avec le personnage de Clayton, qui a une réputation d’homme sacrément volage et qui couche à droite à gauche, étant jeune on peut le comprendre, plus vieux moins… Heureusement, les sentiments s’en mêlent et lui apporte de la clarté sur ses comportements, et on le voit évoluer dans le bon sens. C’est le cas aussi de William, qui est extrêmement rude avec l’une de ses filles qu’il n’arrive pas à comprendre mais dont on va l’aider à changer d’avis et à lui ouvrir les yeux sur la vérité. Ce sont des évolutions très intéressantes, et encore le côté saga nous permet d’en apprécier chaque étape.

J’avais moyennement apprécié l’omniprésence du fantôme dans le tome précédent. Elle est toujours présente ici, mais de façon beaucoup plus subtile, et elle apporte quelques révélations sur son blocage sur Terre. Elle fait toujours froid dans le dos, mais au moins c’est beaucoup plus clair.

J’ai bien sur énormément aimé les changements de lieux de ce tome, avec le Sud de la France ainsi que l’Ecosse. J’ai adoré le flashback dans la chapelle, lors du mariage. Pouvoir « revoir » celui de Lali et William avait une très belle symbolique, et j’ai aimé revoir des personnages des précédents tomes, et voir leur histoire se terminer.

Le personnage de Liseron a ajouté pas mal de rebondissements au fil des pages, et un côté très brut, sanglant,.. que j’ai bien aimé. Son état mental est certes désolant mais j’ai trouvé que ca calait bien avec l’époque. Il est de même avec le début de relation entre Clayton et Isolde, qui au début peut surprendre au vu de leur proximité et différence d’âge, mais en y réfléchissant cela tombe plutôt sous le sens. Ils se comprennent, ils ont « grandi » ensemble et ils ne sont pas si proches que ca quand on regarde les liens familiaux.

Hâte de lire le prochain tome pour suivre les aventures des plus jeunes et avoir des nouvelles des anciens. Hâte de voir ce qu’il se passera pour Isolde ainsi que Catherine.