nevers

Série – The Nevers, saison 1
Produite par Mutant Enemy & HBO
Saison 1 Partie 1 Terminée / Partie 2 A Venir

Je vous l’annonce de suite : je n’ai jamais vu Buffy contre les Vampires de ma vie. A vrai dire, je n’étais pas de la bonne génération de quelques années donc je l’ai loupée et ca ne m’a jamais vraiment attiré. Alors quand une nouvelle série créée, réalisée et écrite par Joss Whedon, je n’étais pas si hypée que ca… par contre, quand le casting a été annoncé petit à petit je n’ai plus hésité très longtemps !
Par contre, il faut le savoir de suite, Joss a quitté le projet en 2020, soit disant cela lui prenait trop d’énergie mais il était aussi en plein enquête pour accusations de comportements abusifs…

Ils ont pris un peu de temps car le projet a été annoncé en 2018 mais la pandémie s’en ai mêlé et le tournage a été pas mal décalé… malgré ca on nous annonce quand même que la saison 1 sera composée de 12 épisodes mais diffusée en deux parties de 6 épisodes chacune. La série a été tournée sur Londres mais la deuxième partie est encore à tourner. Elle est visible chez nous sur OCS, donc si vous avez accès au contenu de la chaîne sur Amazon Prime c’est dispo ! Sinon le premier épisode est ouvert à tous !

Synopsis :

Au XIXe siècle, à Londres, après le passage d’un mystérieux vaisseau, plusieurs personnes commencent à développer des dons, des capacités ou des particularités physiques étranges. Ces personnes sont appelés les Touchées (The Touched en version originale) et ont beaucoup de mal à s’intégrer dans une société qui les voit comme des monstres et de potentielles menaces.

Trois ans plus tard, Amalia True et Penance Adair, deux Touchées, travaillent pour un orphelinat qui accueille et aide les autres personnes dans leur cas. Le don d’Amalia est de pouvoir voir des bouts du futur, et celui de Penance est de voir l’énergie électrique, ce qui fait d’elle une extraordinaire inventrice. Ensemble, elles protègent et cherchent d’autres Touchées afin de leur apporter leur aide.

Je n’avais pas vraiment porté attention à la série jusqu’au moment où ils ont commencé à en faire la promo. Des personnages évoluant dans Londres du XIXè siècle mélangé à du fantastique, ca m’a de suite attirée.
Visuellement je trouve que la série fait son effet. Costumes au point, décors sublimes et variés, tous d’époque. L’immersion est parfaite et les images sont travaillées. Les effets spéciaux de la série sont qualitatifs.
Soudainement, un objet volant sous fond steampunk survole la ville et certains de ses habitants se voient maintenant dotés de pouvoirs et autres habilités en tout genre. Les gens en ont peur, les fuit et ils sont d’office « bannis » de la société, mal vus, mis de côté car certains hommes voient ca comme quelque chose à éliminer et de malsain que voulez vous, le patriarcat sous toutes ses formes, car ces « Touchées » sont surtout des femmes.

nevers1

Pour pouvoir tous les protéger, Amalia True (Laura Donnelly) crée un refuge/foyer pour les accueillir et s’entraider. J’ai super apprécié de la retrouver après Outlander et elle incarne ici une femme badass qui se bat avec ses poings et sa langue. Elle est sombre et mystérieuse, même si on apprend à la connaître au cours des épisodes. Le duo qu’elle fait avec Penance Adair (Ann Skelly), qui « voit » l’électricité et crée des machines étonnantes est détonnant et attachant. Un peu comme le ying et le yang, leur proximité fait plaisir à voir et ca marche très bien, elles n’hésitent à confronter leurs idées et avis. Je l’ai d’ailleurs découverte dans la série et c’est une excellente découverte !

En dehors de ces deux là, un bon groupe de Touchés aux dons plus étonnants les uns que les autres entre géant, multilangage, vision, chant,… mais beaucoup entre eux vivent cachés, reclus ou n’ont pas la conscience de leur don.
Le fait de les faire vivre en groupe les rend plus libérés surtout au niveau paroles. On ne compte plus les remarques acerbes lancées à tout va. Je me suis régalée ! Le plume des scénarios est vraiment très bien balancée on se régale à chaque épisode.

nevers2
La série prend vite son rythme quand des touchées sont retrouvées mortes un peu partout et que les filles mènent l’enquête. On y découvre le Londres de cette époque en y prenant plein la vue et on nous amène à la rencontre d’autres personnages… car il y en a et justement c’est ce qui nous perd un peu… de temps en temps les intrigues se chevauchent difficilement ! Il y a des histoires de politique en parallèle alors restez bien accrochés pour tout suivre mais la tâche n’est pas trop ardue. Mais bon, une série féministe avec des héroïnes badass en robe d’époque fait clairement du bien !

Beaucoup de coups de cœurs dans cette série niveau acteurs entre ce duo Amalia/Penance, le rôle d’Hugo (James Norton) qui est toujours dans des rôles barrés, celui d’Augie joué par Tom Riley que j’aime retrouver après Da Vinci’s Demons et the Collection et qui tient ici un rôle toute en fragilité et nuances.
Mention spéciale à la magnifique Eleanor Tomlinson qui joue la diaphane Mary à la voix douce et à la beauté renversante qui est le parfait contraste pour Maladie, incarnée par Amy Manson, qui est juste magistrale dans ce personnage totalement fou ! Un rôle surprenant et l’actrice nous emmène où elle veut avec une facilité incroyable !
Rien que pour son casting je trouve que la série vaut largement le coup !

nevers3

Sans rien spoiler, j’ai été transportée par cette série qui est pour moi qualitative avec ce côté hybride étonnant qui nous sort des styles habituels. Le dernier épisode de cette dernière partie m’a plus que surprise, je me suis longtemps demandé si je ne m’étais pas trompée de séries ou d’épisode, mais d’un coup tout fait sens !
Une série qui prend tout les risques pour sortir des moules et je trouve ca fort réussi.
Ca a d’ailleurs bien réveillé ma curiosité pour voir la suite de la saison, mais pour cela il va falloir patienter et attendre son tournage. Bientôt on espère !