unite-d-elite-tome-2-1055103

« Pourquoi prétendre qu’elle était sa petite amie ? Il fallait qu’elle remette Blackwood à sa place. Il ne pouvait pas intervenir comme ça, à chaque fois que cela lui chantait. Elle avait toujours été indépendante et il était hors de question qu’elle s’en remette à un homme pour sa sécurité. »

Auteur : Loraline Bradern

Editions : BMR

Résumé :

Alyssandra, alias Jessi, est de retour en enfer.
Prisonnière d’un cartel colombien.

Sauf que, cette fois, son équipe s’organise pour la sauver.
Avec à sa tête, Woody, bien déterminé à faire la lumière sur leur histoire commune.

Lui qui pensait Jessi morte depuis des années, le voilà confronté à une toute nouvelle réalité : elle est en vie, fait partie du Black Squadron et reste hantée par leur passé.

Entre séduction et quête de vérité, la relation de Woody et Jessi promet d’être aussi enflammée… que périlleuse !

Mon Avis :

Ma chronique du tome 1 : Unité d’Elite T1

!! Attention aux spoilers !!

Je vous valide le gros coup de coeur !
Comme je vous l’avais dit dans la chronique du tome 1, je l’avais dévoré en très peu de temps, et il me fallait d’urgence le tome 2 ! Je l’ai commencé quelques heures après, et après avoir veillé tard dans la nuit je l’avais terminé ! J’ai adoré cette duologie !

On entre de suite dans le vif du sujet, vu la découpe du tome 1 c’est du positif.
Phénix est captive en Colombie, alors les équipes vont tout faire pour aller la récupérer, Storm en tête. Il n’arrive pas du tout à l’enlever de la tête, surtout depuis qu’il sait qu’il est père, et qu’elle est la mère de son fils, et il est super protecteur et jaloux. Mais pour l’instant, elle n’en sait absolument rien, il faut donc qu’elle rentre vivante qu’on puisse lui annoncer !

Je vous le dis de suite, les pages n’ont cessé de s’enchaîner et je ne l’ai pas posé une seule seconde tellement j’étais plongée dans l’histoire. J’ai eu un véritable coup de coeur pour Christopher, qui représente le mec et le père parfait ! Il est sensible, attentif, tendre, passionné, jaloux,… et j’en passe ! Il fait surtout très stable et protecteur, tout ce qu’il faut pour sa famille. Le voir d’ailleurs évoluer avec Benji est vraiment trop mignon !
Il ne cesse de vouloir le prouver à Alyssandra, qui reste assez hermétique à ses tentatives alors que physiquement il n’a rien à prouver, et son corps à elle ne cesse de lui montrer à quel point elle est attirée par lui.
Les scènes au lit entre les deux sont donc d’ailleurs explosives, et on ne peut pas renier un telle attirance !
J’ai été quelques fois agacée de son comportement, qui fait énormément traîner les choses en longueur mais le syndrome du survivant explique pas mal de choses, j’ai d’ailleurs apprécié de le voir mis en avant, et de nous l’expliquer, mais cela nous frustre.

Le Brickman m’a sérieusement agacée et je reste polie bien entendu, et j’ai adoré le code rouge des mecs. Comme quoi, l’union fait la force, et c’est encore une fois prouvé !
Par ailleurs, tout le passif derrière cette histoire a été bien construite je trouve, même si ce gars est littéralement détestable, et j’ai apprécié le comportement de Van Harper.
On nous explique le fonctionnement de la hiérarchie au passage.

Techniquement, ce tome contient littéralement le double de pages que le tome 1 mais je n’ai rien vu passer du TOUT. A part une petite baisse de rythme en cours de roman, c’est passé tout seul. L’histoire est bien rythmée, avec plusieurs envois à l’étranger, des moments à la base, ou d’autres plus intimes, seuls ou en famille et cette petite baisse permet aussi de comprendre la psychologie d’Alyssandra.
J’ai aimé la montée en pression tout au long du récit, ainsi que les différents quiproquos qui font bien avancer l’histoire, même si c’est très sadique.
Le côté très famille/fraternel est toujours aussi présent, et les différentes équipes se sont rapprochées comparé au tome 1. Ils sont d’ailleurs tous attachants les uns que les autres !

Je m’attendais à cette fin mais j’avoue que je l’ai savourée tant elle est toute douce et tendre. Ca fait plaisir de les voir heureux et enfin ensemble ! Car avec tout le chemin parcouru, où notre coeur et nos émotions en prennent plein la face, j’avoue que ca fait du bien !
Ces deux là ce sont bien trouvés, et Alyssandra est toujours une femme forte comme on en fait peu ! Cette première immersion dans l’univers militaire m’a ravie même si ce second tome a moins de langage technique que le premier, et est plus centré sur la romance, c’était une belle découverte ! Merci Loraline !