le-lieutenant-et-la-dame-blanche-1192256

« Ils se rapprochèrent automatiquement. Le contact de son corps contre le sien troubla Angélique. Autant que les muscles qu’elle sentait se mouvoir sous l’uniforme. Émus par cette sensualité soudaine entre eux, ils se dévisagèrent. Avides de lire dans le regard de l’autre l’effet provoqué par cette proximité nouvelle. »

Auteur : Coralie Winka

Editions : Gloriana Editions
Collection : Historia

Résumé :

Lorsque les Allemands envahissent la zone sud en novembre 1942, Angélique a dix-sept ans. Elle s’occupe seule de la ferme familiale et de sa grand-mère qui est gravement malade.

Croulant sous le poids des tâches et des responsabilités, elle trouve une aide inespérée en la personne du lieutenant Ulrich von Brackenstein, un jeune officier de la Wehrmacht, qui vient réquisitionner une parcelle de forêt appartenant à la famille.
Son comportement correct et son charme ont très vite raison des réticences d’Angélique à côtoyer l’occupant. Elle accepte de l’affronter aux échecs en guise de remerciements.

C’est le début d’une histoire d’amour interdite.

Mon Avis :

J’ai été surprise par ce roman dont la période historique n’est clairement pas ma prédilection. Ce n’est pas une période dont j’ai lu beaucoup de romans ni pour qui j’ai de l’attrait car ca finit souvent mal…. Et bah cette romance a trouvé la route vers mon coeur ! Puis on va dire que la plume de Coralie a beaucoup aidé ! Le contexte historique est bel et bien présent sans pour autant être trop lourd et prendre le pas sur la romance.

J’ai beaucoup apprécié cette histoire ! Angélique est une jeune femme volontaire, courageuse, optimiste et pleine de vie. J’ai apprécié la découvrir, ainsi que son tempérament. Elle tient la maison à flots durant les absences de sa mère, et arrive à s’occuper de sa grand-mère, Marie-Jeanne, durant la maladie. Elle vit par ailleurs dans un village assez paumé, Clunize, et sa maison est elle aussi éloignée de la ville.

De l’autre côté, on découvre Ulrich, jeune lieutenant allemand, qui s’éloigne de loin des clichés qu’on peut se faire des allemands. Il en a les traits physiques, mais l’esprit est tout autre. Il lit, il est cultivé, il a des valeurs, est altruiste, et on sent bien que le régime nazi lui pèse et qu’il commence à ne plus s’y retrouver. C’est pour ca que j’ai tout de suite accroché d’ailleurs !
Puis j’ai trouvé ca intéressant de le faire parler aussi de sa vie là bas. Comment Hitler a redonné espoir au peuple allemand, ce qui l’a poussé à s’engager, leurs conditions de vie,.. c’est un point de vue différent tout en nuances.

Le couple formé par ces deux personnages est vraiment simple et touchant. Je n’aurais qu’un petit défaut à leur concevoir, un coup de foudre qui arrive trop rapidement, sans méfiance. Mais j’avoue avoir été de suite emportée dans leur histoire. Car même sans savoir ce qu’il allait se passer, on sait pertinemment que la guerre en fond ne laisse personne de côté et qu’il va bien falloir se battre. C’est leur cas.
La vie et les gens ne leur laissent aucun répit et j’ai souvent eu le coeur serré de voir une si belle histoire mise à mal par les gens. Faut-il que tout soit blanc ou noir ?
En tout cas, ce roman est rempli de personnages intéressants, qu’on ne cesse de découvrir. Ils sont en constante évolution, et ce côté m’a vraiment plu.

C’est une vraie histoire positive, empreinte de rédemption ainsi que de belles émotions qui auront ravies le coeur de la romantique que je suis. C’est clair, net et précis, ca touche en plein coeur sans se doter de fioritures qui ne feraient qu’alourdir un texte qui se suffit à lui-même. Des rebondissements sont glissés à bon escient qui nous font nous accrocher encore plus aux pages qui ne cessent de tourner.

Coralie, un grand merci pour cette belle histoire.