IMG_8301

Voyages – Florence/Pise

Je vous préviens de suite, cet article sera un peu long.. j’ai tellement adoré ce voyage que je vais avoir beaucoup de choses à dire. Pour mes 25 ans, mes amis et famille se sont rassemblés pour me faire un pot commun, et j’ai reçu un gros chèque. J’ai donc décidé de partir en solo pour un voyage vers Pise puis Florence.

L’aéroport low cost est celui de Pise, qui m’a permis d’avoir un aller retour basique pour environ une centaine d’euros. Et Pise et Florence sont à une distance d’à peu près 1 heure et demi, en train ou en bus, pour pas très cher, ca vaut carrément le coup.
J’ai donc fait : ParisPise (2 jours) – trainFlorence (5 jours) – bus PiseParis. Pour info, j’étais partie début Septembre, le climat était juste parfait. De quoi se balader en tee shirt sans étouffer.

Je conseille idéalement de louer des endroits avec cuisine, car étant des villes touristiques la nourriture est assez chère, et vu comment on marche toute la journée, une douche et une plâtrée de pâtes sont suffisantes la fin de journée venue !

Pise

Après avoir rejoint la gare centrale de Pise, j’ai du me rendre dans ma location d’appartement afin de déposer ma valise assez lourde. C’était déjà l’après midi, il faisait chaud, et j’ai retrouvé le lieu de rendez vous a même pas deux rues de la place de la Tour. J’avais un super grand appart avec cuisine loué ici : Maison Dei Miracoli, propriétaire très sympa, qui m’a fourni un plan pour me repérer. En effet, la place avec la célèbre tour se trouvant à deux pas, ainsi que la rue principale avec boutiques, restaurants, c’était l’emplacement idéal.
Je me suis donc baladé en soirée histoire de profiter à fond et de prendre mes marques.
Le lendemain, je suis donc retourner sur la piazza dei Miracoli afin d’acheter mes billets pour visiter les monuments. Je vous préviens c’est assez cher.
— Tarifs & Infos : Opapisa

J’ai pu visiter la Tour, qui se visite par groupes pour des raisons que vous imaginez bien, vous avez un créneau horaire sur votre ticket, on vous fait entrer, on vous fait une petite présentation et après vous montez. C’est assez perturbant au début d’avoir le sol un peu bancal. La vue est néanmoins splendide. Profitez en !
A côté, vous pouvez visiter la cathédrale, le baptistère, le camposanto, et le Musée de la Sinopie. Sympa à voir mais sans grand intérêt. J’ai aussi profité de ma dernière journée pour me balader dans les rues de Pise, mais pareil, rien à voir absolument à part flâner dans les rues et prendre quelques clichés !

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Florence

Me voici donc à Florence pour 5 jours.
J’en avais rêvé depuis des mois et des mois, après visionnage de Da Vinci’s Demons et étant passionnée par l’histoire des Médicis.
Ici, j’avais loué un Airbnb tout à côté de la gare, tenu par une maman prof et sa fille pour 30€ la nuit. J’ai eu accès à une chambre simple, une salle de bains, et bien sur la cuisine ! C’était près de tout à pied c’était absolument parfait ! Mais n’oubliez pas une bonne paire de baskets, vous allez beaucoup marcher et monter beaucoup de marches !
Pour vos souvenirs, n’hésitez pas à aller sur la place del Mercado Centrale avec toutes ses échoppes. Florence est réputée pour son cuir.

  • La Firenze Card

Pour ma part, avant de partir j’avais acheté une Firenze Card que j’ai largement rentabilisé. Le pass coûte 72€ pour 3 jours. Vous avez accès à : Tous ces musées !
C’est super pratique car il y a beaucoup des musées phares de la ville dans le pass, ainsi que des églises etc… et pour certains on bénéficie du billet coupe file, ce qui n’est pas négligable pour la Galerie des Offices et la Galerie de l’Academie, dont l’attente peut être de plusieurs heures, en affluence. Vous avez aussi accès au Wifi ainsi qu’au bus et tram, que je n’ai personnellement pas utilisé, tout se faisant généralement à pied.
En 3 jours, j’ai pu faire 15 lieux : le Battistero, el Museo del Bargello, le Palazzo Vecchio & la Torre Arnollo, le Museo san Marco, le Palazzo Medici/Riccardi, la Galleria dell’Accademia, le Palazzo Pitti & el Giardino di Boboli, Santa Maria Novella, la Galleria degli Uffizi, la Cappelle Medicee, la Basilica San Lorenzo, la Casa di Dante, et la Basilica Santa Croce.

  • Mes coups de coeurs

La Cathédrale di Santa Maria del Flore, avec le Duomo, le Battistero ainsi que le Campanile : La Coupole est une beauté architectural, ainsi que toute la cathédrale. On pourrait y passer des journées à admirer ses détails. Je suis montée jusqu’à la coupole ainsi qu’en haut du campanile, mettez vos baskets ! Mais la vue est terrible !

Basilica San Miniato al Monte : si vous traversez via le Ponte Vecchio, et montez la colline, vous pourrez atteindre la très jolie basilique (l’entrée est gratuite). Un beau Giardino rempli de roses se trouve pas très loin, il est très beau. Si la montée est un peu rude, elle a quand même le mérite de vous offrir une vue panoramique sur Florence qui est absolument fabuleuse !

Le Palazzo Vecchio : Rien que pour la salle des Cinquecento, elle vaut le détour. Le bâtiment habite le conseil municipal de Florence, et cette salle, superbement ornée est un vrai bijou. Installez vous dans un siège et prenez le temps de voir chaque détail. Vous pourrez aussi monter dans la Tour Arnolfo, qui surplombe l’édifice et vous donne une belle vue sur le centre de Florence. Ce bâtiment est visible dans le film Inferno.

La Galleria degli Uffizi : ce musée est parfait, et rempli de belles oeuvres d’art. Mais on y vient surtout pour admirer la salle Botticelli avec la fameuse Naissance de Vénus, ou l’Adoration des Mages par Léonard de Vinci. Ne loupez pas la Tribune, une petite salle octogonale avec un plafond en coquilles de nacre sublime !

Le Ponte Vecchio : un des plus beaux symboles de Florence, reconnu pour son architecture, n’hésitez pas à le traverser pour découvrir ses bijouteries qui le composent de long en large. Vous aurez aussi une belle vue sur l’Arno.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En résumé, ce voyage m’a absolument émerveillée et je n’ai absolument pas été déçue. Florence est un véritable bijou et on peut tomber sur des merveilles à chaque coin de rue.

 

Publicités