Série – The Night Manager
Produite par BBC One
Série Terminée – 1 saison

J’avais cette série de la BBC dans ma liste à voir depuis un moment et ayant récupéré les codes d’accès Amazon Prime de mon père, j’ai vu avec plaisir qu’elle y était disponible. Je me suis donc lancé le premier épisode histoire de voir l’atmosphère, les acteurs et surtout de quoi ca parle ! Les séries BBC étant de très bonne qualité je ne me faisais pas trop de souci de ce côté.

Synopsis : Jonathan Pine, un ancien soldat britannique, directeur de nuit dans un hôtel de luxe, va rencontrer Sophie qui va l’impliquer dans cette histoire en lui fournissant des documents. Il est recruté par Angela Burr pour enquêter sur l’alliance supposée d’une agence de renseignement avec un dangereux trafiquant d’armes, Richard Roper.

J’ai appris après coup que cette série était l’adaptation d’un roman de John le Carré « Directeur de Nuit », ce qui est peut expliquer son scénario très bien conçu. L’auteur dit être satisfait de cette adaptation qui diffère des traditionnels longs métrages auquel il a l’habitude, qu’elle reste différente du roman, mais que l’esprit est toujours là.
L’histoire a été actualisée et est très politique avec cette histoire de trafic d’armes, d’espions, de corruption sous fond du printemps arabe de 2011,.. car en effet plusieurs personnes des services secrets américains et anglais sont aussi impliqués, c’est du coup une histoire d’une toute autre envergure qui se révèle à nous au long de ces 6 épisodes !

Jonathan Pine, simple directeur de nuit au Caire se voit être impliqué dans toute cette histoire et va bien vite effrité cette image de grand philanthrope que s’est créé Richard Roper, un des héros de la série.

Au final, j’ai été séduite par la qualité de la série par son casting assez impressionnant. J’adore Tom Hiddleston et le rôle lui allait vraiment bien. Si son personnage paraît très calme et effacé, le reste des épisodes va le révéler. En effet, ancien soldat en Irak et fils d’agent secret, il se fait embarquer dans cette histoire et va devenir un agent intraitable et efficace. D’où le nom français de la série « L’espion aux deux visages ».
Mais le reste du casting n’est pas moins prestigieux !
Hugh Laurie campe ici le rôle du mafieux intraitable avec brio. J’ai beaucoup apprécié le jeu d’Olivia Colman, qui diffère de son rôle dans « The Crown » mais que j’ai trouvé très intéressant. Une femme forte abandonnée par tous mais qui ne perd pas espoir. Elle a du caractère et est déterminée j’ai adoré !
Chose surprenante également, c’est que le reste du casting ne dénote pas du reste ! Il est très qualitatif avec entre autres Tom Hollander, Tobias Menzies ou encore Elizabeth Debicki que j’ai apprécié.

Le début de série est assez mitigé et brouillon, mais dès que l’histoire a bien pris ses marques, j’ai été embarquée du début jusqu’à la fin. On nous fait voyager dans différents endroits du monde aux décors absolument magnifiques et l’intrigue en elle-même est conçue de façon intelligente pour nous tenir en haleine jusqu’à la fin, avec de nombreux rebondissements bien entendu. On sent la patte BBC avec cette touche britannique mais aussi par son côté plus posée et réfléchie dans sa façon de faire monter la tension. On oblige le spectateur à observer, à juger et à se faire son propre avis sur les événements et autres personnages qui apparaissent à l’écran. Nous sommes impliqués du début jusqu’à la fin avec cette écriture intelligente et soignée.

J’espère qu’une suite ne sera pas prévue car je trouve que la série se suffit à elle-même avec une fin satisfaisante. Après j’avoue que de retrouver Tom Hiddleston en espion serait bien loin de rebuter mais il est hélas assez pris actuellement par d’autres projets pour que ce soit envisagé. En tout cas, ces 6 épisodes m’auront embarqués durant quelques jours et j’ai beaucoup apprécié ce visionnage que je recommande à tout ceux qui aiment les histoires de thriller et d’espionnage avec une touche anglaise !