VivaDaVinci

#Leonardo500 #VivaDaVinci2019

2019 est une année importante pour Leonard de Vinci et la région Centre-Val de Loire.
En effet, ce sont les 500 ans de la mort de Leonard à Amboise, le début de la construction de Chambord, mais aussi de façon plus générale, le début de la Renaissance en France.
La Région a été impactée en premier et de façon significative, nous laissant comme patrimoine de très beaux monuments que l’on peut encore visiter aujourd’hui.

C’est dans cet optique que de nombreux événements ont vus le jour en Centre-Val de Loire mais aussi à d’autres endroits en Europe pour célébrer ces anniversaires. Etant une passionnée de l’histoire de Leonard de Vinci, c’est donc avec plaisir que j’ai été à la rencontre de différentes visites et expositions, et d’autres sont à venir !

Pour Leonard, différentes plateformes ont vu le jour sur les réseaux sociaux comme le site Viva Da Vinci 2019, ou le compte Twitter @vivadavinci2019 , permettant de regrouper un maximum d’infos sur les expos existantes ainsi que les facilités concernant le transport ou le logement. Ca m’a clairement donné envie de visiter la région, que je n’avais pas visité depuis une dizaine d’années et la campagne de communication était top !

 

Première visite de ce weekend en région Centre-Val de Loire. Il y a longtemps que je voulais visiter ce château, que je n’avais jamais visité auparavant. J’avais le choix entre le Clos Lucé et Amboise, et mon choix s’est porté sur celui-ci.

Nous avions les billets coupe file à 16€, que je conseille vivement, nous sommes arrivés tôt mais la file s’est vite remplie durant la journée, alors ce sont des minutes précieuses de gagner !

La visite s’est très bien déroulée, on nous distribue des dépliants à l’entrée avec des explications pour chaque chambre. Les salles consacrées à Leonard de Vinci m’ont surprises, par leur qualité et leur remplissage. Tout était vraiment recréé avec un maximum d’informations, de détails et on a juste l’impression qu’il est dans une pièce voisine, ses travaux en cours. La galerie de fin avec les miniatures de ses inventions était super intéressante et montre bien son génie, son avance sur ses contemporains.
Parcourir le jardin avec ses inventions reproduites est intéressant, et j’ai aimé voir les enfants toucher, découvrir,… c’est très ludique.

Ici, nous avons profité de l’exposition sur la tapisserie de « La Cène », prêtée par les musées du Vatican. L’entrée était à 5€.
L’exposition regroupe plusieurs œuvres afin d’expliquer la création de la tapisserie, ceux à qui elle est destinée, etc… elle fait surtout écho à l’énorme travail de restauration qui a été fait pendant 14 mois, qui est aussi mis en lumière dans les salles.
C’était intéressant, mais j’avoue avoir parcouru l’espace assez rapidement, il y avait des familles avec des enfants bruyants, et c’était difficile de profiter de tout ca dans le brouhaha.

Nouvelle visite après 9 ans ! J’ai été ravie de le voir enfin meublé ! Le billet d’entrée s’élève à 14,5€ et nous avons pris un Histopad pour 5€.
Il y avait aussi une exposition “L’UTOPIE À L’ŒUVRE” sur les 500 ans du château. Le château est surtout relié à Leonard grâce au fameux escalier à double révolution. Ce n’est pas officiellement de lui, mais il travaillait comme architecte de François 1er à cette époque, et des dessins d’escaliers à double hélice ont été retrouvés dans ses travaux.

J’ai adoré la visite ! L’Histopad rend ca vraiment simple et ludique ! Les reconstitutions 3D de l’époque sont géniales, et j’ai aimé le petit jeu avec les pièces à retrouver. Le gros souci de ce château c’est qu’il a énormément de salles différentes, et c’est souvent dur de s’y retrouver. Ici, les salles changent de couleur grâce à la géolocalisation ! On suit donc plus facilement l’avancée de notre visite. Nous avons pris bien 3h pour visiter le château entièrement.
J’ai pu jeter un coup d’œil à l’exposition, qui par contre ne m’a pas du tout plu. Je l’ai trouvée hors sujet, et je n’ai pas réussi à m’y intéresser pleinement. Mais ma visite en valait largement le prix, j’en suis sortie très contente ! La boutique était bien remplie et j’ai aimé le petit village installé aux alentours avec les restaurants, boutiques,… on y passe facilement la journée en famille.

Première exposition totalement consacrée aux travaux de Leonard de Vinci, dans un endroit prestigieux : The Queen’s Gallery, à Buckingham Palace.
Ici, nous avions le droit à une exposition consacrée à ses dessins, car en effet, la Reine possède la plus large collection de dessins de Leonard, et c’est environ 200 qui sont exposés ici. Le billet d’entrée est à £13.5.

Tout d’abord, chose appréciable, nous avons accès à un vestiaire pour déposer sacs & vestes gratuitement, et pouvoir savourer au maximum de l’exposition. On nous remets ensuite un audioguide, compris dans le prix du billet, pour avoir toutes les informations nécessaires au fil de la visite.

Ici tout est classé de façon chronologique et regroupés selon les œuvres sur lequel il était en train de travailler ainsi que les lieux (Milan, Florence, Rome, la France) ou bénéficiaires.
On peut voir que tout est soigneusement travaillé en amont, et qu’il a fait énormément de recherches sur l’anatomie humaine, la place des organes, des os,… des dessins impressionnants sur le corps du cheval, ou les travaux préliminaires à différents monuments comme le monument Sforza, La bataille d’Angliari, La Cène ou la Vierge, l’Enfant Jésus et sainte Anne

C’était aussi un cartographe et nombreuses de ses cartes sont exposées dans les salles. J’ai été surprise de la quantité de dessins présents, ainsi que leur diversité. Il était réellement curieux, et travaillait sur beaucoup de sujets différents.
Je suis repartie avec le livre de l’exposition qui comporte tous les dessins qui y sont exposés. Cette exposition était vraiment qualitative, et je suis restée à peu près 1H30.

J’ai profité de mon escapade à Londres pour aller revoir les œuvres de Leonard qui sont exposées à la National Gallery.
Veuillez noter que l’accès au musée est gratuit (sauf expositions temporaires) et qu’il regorge de magnifiques œuvres d’art à ne pas louper dont la fameuse Vierge aux Rochers de Leonard de Vinci.

De retour à la National Gallery pour découvrir l’exposition qui se terminait ce jour : Leonardo: Experience a Masterpiece. L’exposition se voulait immersive autour du tableau « La Vierge aux Rochers », avec une entrée à £18.
4 pièces ont été transformées pour aller au plus près de l’oeuvre et découvrir sa réalisation.
La première montrait les inspirations de Leonard, que ce soit au niveau des paysages ou même par rapport à ses idées. La deuxième qui reconstituait un atelier montrait avec un tableau-écran central, l’évolution du tableau lors de la conception ainsi que les différents scans réalisés par le musée. La troisième montrait les effets de la lumière et son importance dans une oeuvre.
En enfin la dernière était une reconstitution imagée du tableau dans son « endroit habituel » c’est à dire la chapelle de ses commanditaires.

Pour ma part, j’ai été déçue de cette exposition.
2 salles sur 4 étaient vraiment intéressantes et faisaient nous arrêter pour regarder les courtes animations. Les deux autres étaient une salle vide, ainsi qu’une autre remplie de petits ateliers pour faire bouger la lumière. J’y suis restée à peu près 30 minutes et ca ne valait pas son prix.

J’avais eu la chance en Juin 2019 de craquer pour une place pour l’exposition au Louvre. Je devais y aller en novembre, mais New-York est arrivé et a changé mes plans. J’avais pris une date un peu au hasard… et c’est tombé pendant les vacances, les créneaux dispos se faisant rare, l’expo étant sold-out…

Il y avait beaucoup trop de monde ! Le Louvre avait mis en place une exposition très intéressante avec du contenu : dessins, tableaux, scans,… mais malheureusement, on devait prendre son mal en patience, et faire la queue pour pouvoir les approcher et circuler un minimum dans l’espace.
A vrai dire il y avait peu d’œuvres directement réalisées par Léonard, mais tout avait un lien, et le livret de l’exposition était bien fait avec des explications pertinentes.

J’y suis restée entre 1h et 1h30, pour un billet d’entrée à 17€. C’était très intéressant, mais le monde ne donnait pas envie de s’attarder et j’avoue que je commençais à perdre patience. La boutique était très sympa avec des objets uniques à l’expo. J’ai adoré voir les réflectographies infrarouges de ses différentes œuvres. Elles laissent apparaître les différentes étapes de réalisation ainsi que les possibles changements. J’ai beaucoup aimé la salle avec les grandes planches de dessins ainsi que ses carnets, malheureusement la disposition de la salle et le monde ne permettait pas de les voir très longtemps.