MaryP

Mary Poppins Returns
Vu en VOST le 10 Décembre 2018

Nous voici au moment fatidique ! La sortie de la suite du chef d’oeuvre Mary Poppins.
Un film que je n’avais pas forcément apprécié étant jeune et que j’ai appris à aimer avec la croissance de mon amour pour les comédies musicales. Il est devenu un incontournable, et le personnage de Mary Poppins, un de mes préférés.
Quand j’ai appris qu’une suite sortait… j’ai commencé à avoir peur, surtout si la qualité est mauvaise… et bah surprise, je suis sortie de cette projection absolument ravie !

Pour moi, pas de faux pas. Une Mary Poppins, interprétée ici par Emily Blunt, avec la même essence que Julie Andrews. Une figure toujours aussi classe, un peu plus stricte, une très belle prestance mais elle est toujours aussi malicieuse. Elle se rapproche davantage du personnage du livre… Différente, mais bien aussi ! Sa voix m’a d’ailleurs surprise dans les chansons, que j’ai beaucoup apprécié !
Il fut de même pour le personnage de Jack, incarné par Lin-Manuel Miranda, dont j’adore le talent, ainsi que la comédie musicale Hamilton, et le retrouver ici m’a ravie ! Son rôle est attachant ! Il y a sa place, par le chant, et la comédie… on y retrouve même une chanson qui rappelle son style particulier.
Le reste du casting est détonnant, et tous parfaits dans leurs rôles ! Une mention spéciale pour Meryl Streep dont j’ai adoré le rôle de Topsy pour son côté très loufoque ! Ainsi que pour Dick Van Dyke qui apparaît dans le film en M. Dawes Jr.. j’aimerais avoir son entrain à 93 ans !

MaryP1

Pour l’histoire de base, ici Mary Poppins revient pour s’occuper des enfants Banks après un deuil inattendu. Les petits devenus grands, et les plus jeunes, John, Annabel et Georgie. La même dynamique que le premier opus, une famille assez soudée dans les soucis et un M. Banks à aider…
C’est encore plus accentué par la mort de la maman des enfants, car les enfants ont du apprendre à vivre sans elle, et à se débrouiller seuls vu que Michael a du mal à joindre les deux bouts et risque de perdre la maison. L’histoire se fait plus sombre que le premier…

Pour le reste, rien ne change, on y retrouve des passages en dessin animé aussi beau les uns que les autres. Pour ma part, ma préférence va au passage du music-hall que j’ai adoré, avec la chanson qui va avec « A Cover Is Not the Book« . Et bien entendu, des passages très dynamiques, avec à la place des ramoneurs ici des allumeurs de réverbères. Surtout que ces deux groupes ont un lien via Bert, les détails jusqu’au bout ! « Trip a Little Light Fantastic » est superbe avec la chorégraphie !
Un gros coup de coeur pour les chansons, qui sont un symbole du premier film et on retrouve le même esprit dans ce film là.

Pas de fausse note dans cette histoire, avec des chansons et des scènes qui s’enchaînent dans un rythme effréné, un style différent pour chacune, les émotions diffèrent, mais l’ensemble est harmonieux. Les prises de vues sont incroyables par leur finesse, leur beauté et surtout leurs couleurs ! Par ailleurs, le fait d’avoir ajouté le générique au début est un beau clin d’oeil aux anciens films, et une bonne introduction avec « Lovely London Sky ». Par ailleurs, ils auront ajouté pas mal de clins d’œils au premier film…

Des beaux passages de Londres en fond, la fameuse Cherry Tree Lane, Mary Poppins et son légendaire parapluie, nous voici replongés dans cette saga que j’adore et que j’irai revoir avec un immense plaisir ! C’est émouvant, drôle, ca nous touche !
Practically Perfect in Every Way ! Foncez !