35807848_277291706147464_1225095831560912896_n

« Que Diable êtes-vous ? Mâle ou femelle ? » demanda-t-il d’une voix plutôt agréable et étrangement musicale. »

Auteur : Sophie Capitelle

Editions : Gloriana Editions

Résumé :

Charlotte, jeune généalogiste, se rend en Bretagne afin d’y rencontrer sa première cliente : une baronne un peu atypique qui lui confie la mission de retrouver la trace d’un de ses ancêtres disparu durant la révolution. Pour mener à bien cette délicate mission, Charlotte s’installe dans l’ancien château familial et décide de travailler, faute de moyen, au milieu des vestiges d’une rénovation abandonnée.

Là, une surprise de taille l’attend. Elle va se retrouver face à l’objet de ses recherches en chair et en os : le beau marquis Benjamin de Kervalec. Du moins c’est ainsi que se présente l’individu découvert endormi dans une pièce secrète et préservée du temps.

Le jeune homme est-il vraiment celui qu’il prétend ou juste un imposteur ? C’est ce que va devoir découvrir Charlotte, en s’efforçant d’ignorer l’attirance qu’exerce sur elle ce séducteur du siècle des Lumières.

Mon Avis :

C’est une belle petite lecture pour moi. Une romance sous fond d’Histoire, la généalogie, le résumé m’a tout simplement interpellé. J’ai lu cette histoire très rapidement et j’ai aimé ces deux personnages ainsi que leur lien.

L’écriture de l’auteure est fluide et agréable, ce qui m’a fait passer un beau moment de lecture. Cela reste simple, mais sa plus value est son personnage principal. Enfin j’ai surtout adoré le personnage de Charlotte qui campe ici une jeune femme de son temps, mère célibataire, qui a perdu ses illusions du sexe opposé. Drôle et décalée. J’aime le fait qu’elle ait une carapace et que cette situation la plonge dans le doute.
Benjamin est un vrai gentleman et incarne parfaitement cet homme venu d’une autre époque. Même s’il accepte assez rapidement cette nouvelle époque… un peu trop vite peut être.
Ce qui m’a beaucoup dérangée par contre, c’est Faustine. Elle est sensée avoir 12 ans et elle a un langage vraiment très mature pour son âge, ca ne collait pas.

J’ai aimé ces ajouts historiques ici et là pour ajouter des « preuves » au récit de Benjamin au fil de l’histoire. Je ne sais pas si ces personnages sont réelles, mais tout ce côté fait très réel, avec l’ajout des lettres. D’ailleurs la différence entre les deux époques se ressentent bien et la Bretagne est un fond idéal pour ce genre de récit.

J’ai eu peur de la fin, peur qu’elle fasse cliché, mais elle arrive finalement bien vite, avec une fin convenable et non conventionnelle. Pour ce type d’histoire, je m’en contente très bien !

En tout cas, si vous cherchez une lecture simple et rapide, romance et siècle des Lumières, ce roman est fait pour vous !

Publicités