winner-tome-1-the-winner-s-curse-872169

« La neige tombait sur elle, elle tombait sur lui, mais Kestrel savait que pas un seul flocon ne pourrait jamais les toucher tous les deux. »

Auteur : Marie Rutkoski

Editions : Lumen

Résumé :

Gagner peut être la pire des malédictions…

Fille du plus célèbre général d’un empire conquérant, Kestrel n’a que deux choix devant elle : s’enrôler dans l’armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n’est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la  » malédiction du vainqueur  » : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l’objet de sa convoitise.

Elle ignore encore qu’elle est loin, bien loin, d’avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l’esclave, Arin, et comprend qu’il n’est pas qui il paraît… Mais ce qu’elle soupçonne n’est qu’une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage.

Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l’imagination d’une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple.

Mon Avis :

OH.MON.DIEU ! J’ai du mal à définir exactement à quel point j’ai adoré ce livre ! Sa couverture me donnait déjà assez envie en VO, et quand j’ai su que Lumen allait l’éditer… MIRACLE !
Je ne suis absolument pas déçue ! J’ai été captivée dès le début et je n’ai pas réussi à sortir de ce livre, tellement j’étais prise dans l’histoire ! C’est surtout un univers totalement inédit pour moi, retrouvé nul part, et c’est rafraîchissant !

On entre ici dans un monde tout en extrême. La pauvreté, la richesse. Les soirées mondaines, les esclaves. La guerre, la vie… On entre dans la peau de Kestrel quasi instantanément, cette jeune femme au destin bien compliqué car elle n’a guère le choix : s’enrôler dans l’armée ou se marier. En attendant de se décider, elle doit faire bonne figure, rester « sage » et paraître devant le beau monde qui guette ses pas. Le tout est tellement bien décrit qu’on plonge sans s’en rendre compte. Je m’imagine déambulant à leurs côtés dans ces rues escarpées…

Et justement, ce sont bien les personnages ici qui sont important ! Kestrel en est le coeur, avec Arin bien entendu, mais ils sont entourés par beaucoup de personnages intéressants. Les amis de Kestrel, son père surtout,… Kestrel est une très belle héroïne.. Elle est très intelligente, stratège, fidèle à ses valeurs, elle adore la musique, est nulle au combat… mais qui malheureusement, ne peut pas tenir face aux élans du coeur. Un personnage humain en vérité.
On découvre Arin au fil des pages, même si on sait qu’il complote, on ne sait pas tout, et on s’attache vite à cet homme qui a l’air d’avoir été maltraité par la vie, mais qui ne cesse de lever la tête. Il se dévoile au fil des pages, même si on sait que son désir de vengeance va aller au delà du peuple valorien.

Ce que j’ai particulièrement aimé en tout cas, c’est la maturité de ce roman. L’intelligence de Kestrel est telle qu’elle peut converser avec son père, ou l’Empereur, spécialistes de la guerre concernant leurs stratégies. On met ici l’héroïne à leur niveau. Cela apporte un côté très politique à l’histoire, entre les territoires appropriés, le goût de la guerre des Valoriens, les rôles dans l’aristocratie, les mariages,.. et j’en passe. On a quelque chose d’assez évolué que je n’avais pas encore trouvé dans un autre roman, avec une ambiance très Grèce Antique en version évolué.

L’histoire est apportée petit à petit, vraiment pas à pas. On peut penser que certains chapitres sont lents, mais tous sont nécessaires à l’histoire. Cela ne fait que plus nous s’attacher, plus nous emmener où elle veut, pour nous donner l’estocade.
J’ai pu deviner une partie du livre fin en cours de lecture, mais je priais pour m’être trompée.. la fin qui nous laisse dans un état absolument horrible, et j’ai beaucoup trop hâte de lire le second tome !

DONNEZ LE MOI !!!!

 

Publicités