chicago-pd

Série – Chicago P.D
Fait partie de One Chicago
Produite par Wolf Films / Universal Television
Saison 1 à 4 terminées / Saison 5 en cours

Bon.. je vous préviens à l’avance, je ne serais pas très objective sur cette série… en effet, il y a quelques semaines, je suis tombée sur les pubs de lancement de Chicago Med sur TF1 et j’ai enchaîné littéralement sur les 4 saisons de Chicago P.D. Pourquoi ? Je vous explique !

Quand j’ai vu ces nouvelles séries, j’me suis dis « encore une série policière ? » quand on sait qu’on a vu NCIS, Les experts,… avec leurs nombreuses saisons mais j’ai quand même voulu tenter, et je ne regrette absolument pas.

Ici tout à pour centre : CHICAGO.
On tombe en plein dans le district 21 avec leur équipe de patrouilleurs mais surtout, leur équipe de l’unité de renseignements.
On découvre une équipe très large et mixte, mais très liée.
Jason Beghe campe un Sergent Hank Voight absolument fabuleux… le type dur et ferme qui n’hésite pas à utiliser ses poings en cas de besoin. Il fait régner sa loi sur Chicago. On parlera aussi surtout de Sophia Bush, transformée depuis One Tree Hill, qui m’a surprise par la maturité de son jeu, qui est ici la rescapée de Voight, le Lieutenant Erin Lindsay.

On s’attache très vite aux différents officiers/lieutenants. Le super quatuor masculin : Jesse Lee Soffer alias Lieutenant Jay Halstead (le côté sexy de la série), Patrick Flueger alias Officier Adam Ruzek que j’adore tout particulièrement, LaRoyce Hawkins alias Lieutenant Kevin Atwater, qui me fait beaucoup rire et Elias Koteas alias Lieutenant Alvin Olinski, la force tranquille, l’ancien. On ne bronche pas.
*Spoiler* Je ne parle volontairement pas d’Antonio (Jon Seda) qui a eu une longue histoire compliquée entre son couple, ses enfants, et le reste, mais il est parti maintenant pour une autre unité.
On n’oublieras pas les 2 figures féminines du district : Marina Squerciati alias Lieutenant Kim Burgess, une femme qui sait se défendre et faire valoir sa valeur, qui m’a épatée lors de son « apprentissage » avec Olinski. Et bien sur, la « maîtresse de maison » Amy Morton alias Sergent Trudy Platt. Une main de fer dans un gant de soie. Cynique à souhait, elle tient le bastion entre ses mains.

Tout ce petit monde crée un mélange unique mais très homogène. Tout le monde y a sa place. Chaque personne se voit attribuer d’un passé complexe et pour beaucoup, douloureux, qui va forcément refaire surface lors d’une mission. Cela ajoute une profondeur aux acteurs qui n’est pas négligeable ainsi qu’aux différentes enquêtes, à l’histoire entière même, qui se voit affublé d’une storyline solide et complexe.
L’ambiance de la série est assez noire, on est plongés dans les affaires de gangs, de trafic de drogues, et j’en passe. Mais ca nous permet de découvrir aussi la ville de Chicago qu’on aperçoit dans les épisodes.

La chose très intéressante qui m’a surtout plu est la mise en place de tous les crossovers ainsi que le croisement des personnages des différentes séries. On en a avec les différentes séries de Chicago au vu des liens des différents personnages (certains sont frères (le duo Halstead), frères et soeurs, mariés,…), ou de leurs rôles (les interventions du Docteur Charles concernant les sujets psys,…)  ou même avec New York, unité spéciale lors de grosses enquêtes. C’est vraiment très bien menés et on se prend au jeu.

En gros, si vous ne connaissez pas cette série, foncez ! Vous aller kiffer !

Publicités