cite-19,-tome-2---zone-blanche-723835

« Ils m’ont montré des images… Ils m’ont appelée une « Dormeuse » et m’ont dit que je pourrais les rejoindre. »

Auteur : Stéphane Michaka

Edition :  PKJ

Résumé :

Faustine, une adolescente d’aujourd’hui, se retrouve brusquement plongée dans le xixe siècle. Décor grandeur nature ? Voyage dans le temps ? La réalité est bien plus inquiétante…
Tandis qu’elle s’enfonce dans les profondeurs de Cité 19, une ville qui ressemble à s’y méprendre au Paris du Second Empire, Faustine découvre qu’elle n’est pas la seule à vouloir détruire le simulacre. Mais elle doit faire vite : dans son laboratoire secret, le docteur Zapruder, qui a d’autres projets pour elle, guette le moindre faux pas de l’adolescente…

Mon Avis :

Critique du tome 1 : Cité 19 – Stéphane Michaka

Bon je l’avoue ce tome m’a laissé perplexe. La plume de Stéphane Michaka est très bonne, mais le style de cette série est particulière. Période quasiment pas exploité dans ce type de roman, des idées que je n’ai pas retrouvé autre part, rend cette série assez unique en son genre.
Il exploite l’époque 1900 avec brio.. on la découvre à travers les yeux de Faustine, et dans ce tome 2 on s’approche très près de la Commune… On en apprend plus sur cette fameuse C.I.T.E …
Le mélange entre le rêve et le labo est très bien dosé, on ne s’ennuie pas, tout s’alterne parfaitement bien.
Bémol pour moi, les deux amis de Faustine qui sont entrés dans le rêve qu’on ne voit quasi pas… une fin de roman qui va trop vite, qui bâcle un peu trop sa fin selon moi… un peu plus de détails aurait été le bienvenu et d’autant plus savoureux pour nous. Un traitre parmi eux qui beaucoup trop prévisible..
Sinon j’aime toujours cette plongée dans le passé, dans une période peu utilisée dans les romans, mais qui est tellement propice aux romans policiers dans un Paris sombre, en travaux, bruyant,…

Critique du tome 1 : Cité 19 – Stéphane Michaka

Publicités